PUBLICITÉ

Boire du lait ou jus la nuit, est-ce un besoin ou un désir?

Nutrition 2-3 ANS image article

Question :

Allô!! J'espère pouvoir avoir un peu de réponses à nos questions! Nous avons deux enfants. Notre cadette qui est âgée de 2 ans et demi et un garçon qui a un an. Notre fille se réveille plusieurs fois par nuit et réclame du lait ou du jus à boire. Cela dure depuis environ six mois et notre petit garçon se réveille encore la nuit pour son lait. On se demande si c'est vraiment nécessaire à cet âge de boire encore la nuit ? Les nuits sont rendues très courtes ! Notre garçon s'endort seul le soir et notre fille est de plus en plus difficile à coucher et ce, même en maintenant une routine (bain-histoire-dodo). Que doit-on faire la nuit quand elle se réveille ? 

Je crois qu'elle fait des cauchemars et qu’elle veut se rendormir avec du lait. Et pour le plus jeune, doit-on le laisser pleurer ? 

Le jour, pour la sieste de ma fille, je fais la méthode 5-10-15 et ça fonctionne très bien. Je dois le faire aussi la nuit ?  Est-ce normal à cet âge-là de se réveiller plusieurs fois par nuit ? Et pour le plus jeune, il n'a encore jamais fait ses nuits, est-ce normal ?

J’espère avoir des réponses ou avoir quelqu'un qui pourrait le faire car on a hâte de dormir!! :))

Merci!

Valérie

 

Réponse : 

Bonjour Valérie,

Pour mieux vous répondre, j’ai demandé la collaboration du coach familial Magalie Lebrun. Bonne lecture!

 

Bonjour !  Pour commencer, je veux vous dire que j’entends bien la maman inquiète en vous qui se questionne sur la meilleure chose à faire pour ses enfants.  Je veux aussi que vous compreniez que je réponds à vos questions en ayant comme référence les informations contenues dans votre courriel et que je ferai de mon mieux. 

Je comprends donc que votre cocotte de deux ans et demi se réveille plusieurs fois par nuit, que vous pensez qu’elle fait des cauchemars, et qu’elle demande du lait ou du jus pour se rendormir.  Les cauchemars sont en effet très fréquents à cet âge de par l’explosion de l’imaginaire chez l’enfant.   C’est pourquoi nous devons porter une attention particulière sur les histoires qui lui seront racontées lors de la routine.  

Au sujet des cauchemars, rappelez-vous la dernière fois que vous en avez fait un.  Lors d’un cauchemar, nous perdons toute logique.  Alors au réveil, rien ne sert de se dire « Bien non, ça ne peut pas m’arriver ! ».  Il y a souvent un état de peur qui s’installe bien malgré nous.  C’est la même chose pour votre enfant.  Vous devez donc la réconforter du mieux possible.  Peut-être en lui disant « Ouf !  Tu es tout à l’envers.  Je suis là, c’est terminé ! »  Prenez-la, serrez-la dans vos bras.  Laissez-la parler, si ellel le veut, bien sûr!  Parfois, seulement votre présence suffira.

À ce moment, le besoin de votre enfant est d’être rassuré.  C’est un besoin réel !  Avoir soif est aussi un besoin auquel on doit répondre.  Par contre,  boire un verre de lait ou de jus est un désir.   Ma suggestion serait donc de laisser un verre d’eau anti-gouttes accessible à votre fille sur sa table de chevet, par exemple, pour qu’elle puisse boire de l’eau quand elle en a besoin durant la nuit.  Cela pourrait être une bonne solution pour répondre à son besoin de soif sans pour autant vous réveiller !

Je vous propose aussi d’avoir une routine en images.  Vous pourriez faire un jeu « on fait semblant de se coucher » et prendre en photos toutes les étapes qui mènent au dodo.  En l’affichant, cette routine devient un repère visuel vraiment utile.  Vous pourrez ainsi expliquer les étapes et elles deviendront plus concrètes pour votre fille.  Pour ce qui est de la méthode du 5-10-15, je pense que si elle fonctionne bien durant le jour, elle pourrait fonctionner tout autant la nuit.  Surtout que votre fille la connaît déjà.

Je me permets aussi une petite réflexion.  Votre fille imite peut-être le comportement de son petit frère car lui, a le droit d’avoir du lait la nuit, se fait prendre et passe des moments seul avec vous.  Elle aimerait sûrement avoir le même privilège.  Dans le fond, elle est très intelligente et a peut-être trouvé cette stratégie pour avoir votre attention !  

Pour ce qui est d’arrêter le biberon la nuit, il n’y a pas une seule bonne réponse et ce sujet fait souvent réagir.  Voici ce que j’ai trouvé comme information : il n'y aurait  plus de raison de donner un biberon la nuit, à partir du moment où l'enfant reçoit une alimentation diversifiée, c'est-à-dire vers l'âge de 6-7 mois. Ce stade correspond en effet au passage à 4 repas, avec mise en place d'un rythme veille-sommeil normal (sieste le jour et nuit sans réveil).  J’aurais tendance à vous questionner sur ce qui motive votre bébé à se réveiller la nuit.  A-t-il faim ?  A-t-il soif ?  A-t-il besoin d’être rassuré ?  Veut-il seulement être pris et cajolé ?  Si vous pensez que votre enfant a soif, je vous propose d’essayer le biberon d’eau.  Je reviens à la base en disant; est-ce un besoin ou un désir ?  S’il mange bien dans le jour, il a peut-être soif.  Mais s’il veut être pris, ce n’est pas un besoin mais un désir qui pourra être comblé le jour par une maman qui sera plus reposée qu’en plein milieu de la nuit !  Qu’en pensez-vous ?

Vous devez être à l’aise avec ce que vous mettrez en place car si vous ne l’êtes pas, vos enfants le ressentiront et cela fera naître de l’insécurité chez eux.   Vous demeurez la maman et en se sens, vous êtes celle qui connaît le mieux vos enfants.  Fiez-vous à vos antennes de maman !  Si vos questionnements se poursuivent, vous pourriez questionner votre pédiatre.

En espérant que vous puissiez bénéficier d’une nuit complète de sommeil bientôt! 

Magalie Lebrun
Coach familial
Fondatrice des Ateliers main dans la main
Membre du Réseau Nanny secours

 

J’espère que cette réponse vous aura rassuré. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un coach familial de votre région. 

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!