PUBLICITÉ

Ma fille mange peu

Nutrition image article

Question:

Bonjour, j'ai une petite fille de 4 ans. Voici la situation: elle me demande quelque chose à manger et ne le mange pas, elle me demande autre chose 10 minutes plus tard et ne le mange pas plus. J'ai de la difficulté à la faire souper, elle ne veut jamais manger ce que l'on fait pour les repas mais elle est toujours prête pour du dessert.
 
Est-ce que je dois l'obliger à manger ce que je lui donne? Si elle ne mange pas, dois je lui faire autre chose? Si elle ne soupe pas, ai-je le droit de la priver de collation le soir? Elle a tout le temps faim, mais gaspille toute la nourriture qu'ont lui donne.
 
Réponse:
 
Bonjour,
 
Je comprends que les refus répétés de votre fille à l’égard des aliments que vous lui proposer peuvent être éreintants. D’après vos propos, j’en comprends que vous réagissez lorsque votre fille refuse un aliment. Par conséquent, votre petite démone pourrait comprendre que lorsqu’elle vous « exige » un aliment en particulier, vous lui offrez toute votre attention. Soyez neutre et tenter de ne pas lui dire des choses comme : « Maman aimerait vraiment que tu manges, ne fais pas ça à maman, je m’inquiète… » Faites comme si rien n’était ! Voici d’autres trucs pour remédier à cette situation.
 
Il n’y a pas de deuxième ou troisième choix !
Vous n’êtes pas un magasin, ni un restaurant. Si votre fille vous a demandé un aliment, elle doit le « garder ». Elle n’est pas obligée de le manger, mais pas question de lui servir autre chose. Dites-lui : « C’est ce que maman a à t’offrir. Si tu n’as pas faim, ne le mange pas. Par contre, si tu as faim, maman ne t’offrira pas autre chose. Tu devras attendre le prochain repas. »
 
Zéro négo
Évitez de la priver d’un aliment (ex. : collation du soir) pour la « punir », d’une certaine façon, parce qu’elle a refusé de manger au souper. Votre fille peut réellement avoir des papilles très difficiles. Rappelez-vous qu’elle goûte plus puissamment que les adultes, et que les enfants possèdent naturellement une préférence pour les aliments sucrés. Offrez-lui cependant des desserts et collations nutritifs. Si elle refuse de manger son souper, il n’y a rien de mal à ce qu’elle mange un bol de fruits avec du yogourt. Une galette à l’avoine maison, un petit bol de céréales entières, ou encore, un lait frappé avec du lait, des fraises et une banane, représentent tous des choix de collations et/ou desserts qui renferment protéines, fibres, vitamines et minéraux.
 
Mais il demeure que cela nous irrite lorsqu’on voit que notre enfant gaspille des aliments. Pour avoir bonne conscience, achetez une boîte pour faire du compost, et jetez-y les fruits, les légumes, les céréales, etc. que votre fille ne veut pas manger. Vous ferez un bon geste pour la santé de la planète !
 
Si vous constatez que le problème persiste, et que votre fille semble perdre du poids et devient peu enjouée, fatiguée ou maussade, il vaudrait la peine de rencontrer un diététiste nutritionniste.
 
Bonne chance !
 
Geneviève Nadeau Dt.P., B.Sc., diététiste nutritionniste