Isabelle Pagé Blogueuse

Les premiers pas

Les premiers pas
Libellés : Vie de famille Publié le 10-11-2012 à 08:48

Hourra! Ma fille marche!

J'ai beau avoir 3 enfants, je vis la même angoisse à chaque fois... À partir de 10 mois, l'âge auquel j'ai moi-même fait mes premiers pas, je surveille leurs faits et gestes, en attente de ces fameux premiers pas.

On entend toute sorte de chose à propos des premiers pas :
 - «Tous mes enfants ont marché avant 1 an»
 - «À 10 mois, mon fils marchait et grimpait partout»
 - «Ma fille a marché pour son anniversaire de 1 an»

Ça semble être une fierté pour un parent de crier haut et fort que son enfant marche à 1 an ou avant. Rarement va-t-on entendre un parent se vanter que son enfant a marché à 15 mois. Comme si, en tant que parent, on avait quelque chose à voir avec le fait qu'il marche avant 1 an... Encore une pression supplémentaire! Au secours, la cour est pleine!

Il y a un expression qui dit : «Ne tirez pas sur la plante pour qu'elle pousse.» C'est tellement vrai! Surtout en ce qui concerne les premiers pas d'un enfant. Chacun a son propre rythme. Aucun de mes enfants n'a marché au même âge. Eliot à 13 mois, Guillaume à 16 mois et Olivia vient tout juste de faire ses premiers pas à 15 mois et demi.

Même si je sais que chacun a son rythme, je les attendais avec impatience...

Je pense que j'associe les premiers pas avec une certaine forme d'autonomie chez l'enfant. J'éprouve chaque fois un profond sentiment de soulagement. Pourquoi? Je n'en sais rien! Peut-être parce que, au fond de moi, il y a toujours cette petite crainte qu'ils ne marcheront jamais et qu'ils seront pour toujours dépendants de moi. Pourtant, je ne suis pas du type mère poule. Je ne suis pas du genre à guetter le moindre signe de dysfonction quelconque et à en faire un drame et imaginer le pire. Bien au contraire!

Je pense que pour moi, les premiers pas sont tout simplement une étape importante dans la vie de mes enfants. Plus importante que les premiers mots. Je les vois devenir grands et j'aime ça. J'aime les voir développer leur autonomie. J'aime aussi voir qu'ils ont un peu moins besoin de moi, que je suis moins indispensable à leur développement... on s'entend que je demeure essentielle encore pour plusieurs années! Mais c'est une petite lumière au bout de ce long tunnel qui me donne espoir.

Voir un enfant grandir et voler de ses propres ailes me procure un sentiment d'accomplissement et de bonheur immense dans mon coeur de maman.




Laissez un commentaire

Photo de Isabelle Pagé

Isabelle Pagé

Blogueuse

Voir tous les billets >>

L'infolettre

Les incontournables

Sondage

De quelle façon magasinez-vous les fournitures scolaires?
Voir tous les sondages >>