PUBLICITÉ

Lecture: mon enfant manque de concentration

6-7 ANS image article

Question

Bonjour,

Mon fils de 7 ans a de la difficulté à rester concentré plus de 5 minutes pendant la lecture.

Je trouve qu’il est un peu tôt pour parler de déficit d’attention et j’aimerais avoir des trucs pour l’aider.

 

Réponse

Certains enfants sont capables de rester concentrés à leur lecture pendant des heures alors que d’autres, même de bons lecteurs, n’y arrivent pas plus de 5 minutes. Voici quelques explications sur le sujet.

Les enseignants laissent en moyenne 15 à 30 minutes de lecture personnelle par jour à leurs élèves. Pourtant, après à peine cinq minutes, on en voit qui commencent à gigoter, se tortiller, bailler et d’autres, se lever. Pourquoi ? Et que peut-on faire pour y remédier ?

Au départ, on doit se rappeler que la durée de l’attention d’un enfant correspond à son âge en minutes auquel on ajoute ou retranche 2 minutes. Par exemple, un enfant de 8 ans aurait la capacité de rester concentré entre 6 et 10 minutes.

La cause principale du manque de concentration, pendant la lecture, est directement reliée à l’une des stratégies de compréhension : la visualisation.

On vous a sûrement déjà dit que, pendant la lecture, on devait se faire un film dans la tête. Or, la visualisation est bien plus que cela. Un lecteur qui visualise utilise ses cinq sens. Par exemple, la description d’un suçon qu’on déballe et qu’on met dans notre bouche devrait faire saliver les lecteurs capables de bien visualiser. Cette simple réaction de notre corps vient augmenter notre capacité à rester concentré.

« Mon fils peut jouer à des jeux vidéo pendant une heure sans perdre sa concentration; pourquoi n’arrive-t-il pas à lire plus de cinq minutes ? »

Et bien, encore une fois, la raison est simple. Lors d’un jeu vidéo, l’enfant visualise plus facilement; les effets sonores lui sont fournis, le visuel est presque vivant, ses mains et son corps sont en mouvement. Il reste le goût et l’odorat à stimuler.

La majorité des lecteurs doit donc fournir un effort plus soutenu pendant la lecture pour arriver à visualiser avec leurs cinq sens. Certains abandonnent…

Pour y remédier, certaines compagnies ont lancé des livres avec des odeurs intégrées, d’autres, avec des effets visuels particuliers, des effets sonores, des textures…

On doit s’assurer que ces stimulants sont directement liés à la compréhension du texte.

 

En résumé :

 

Rôle de l’accompagnateur :

  • Choisir des livres ou des textes qui offrent un vocabulaire riche et imagé

 

  • Encourager le lecteur à partager ce qu’il voit, entend, touche, goûte, sent et ressent.

 

  • Partager ses propres images mentales afin d’ouvrir la porte à multiples discussions et comparaisons qui serviront de modèle.

 

Pour poser une question à notre experte: experts@yoopa.ca


Pour communiquer avec Emilie Lussier directement concernant les éditions Flic Flac: 514-943-2795 ou en visitant le www.flicflac.ca