PUBLICITÉ

Son rêve, ou le nôtre?

image article

Comment s’assurer qu’on réalise le rêve de notre enfant et non le nôtre?

«Tous les parents projettent plus ou moins consciemment leurs désirs sur leurs enfants, précise la psychologue Nathalie Parent. C’est humain. Pour éviter "d’enfermer" notre enfant dans nos propres rêves, il faut apprendre à se connaître. Si on se connaît mieux, il sera plus facile de faire la part des choses entre ce qui vient de nous et ce qui vient de notre enfant qui est, je vous le rappelle, une personne à part entière, avec ses propres goûts, ses désirs et ses espoirs. Il faut aussi rester attentif aux signes qu’il nous envoie afin de voir venir le moment où il ne prendra plus plaisir à ce qu’il fait. Enfin, il ne faut jamais "pousser" un enfant à faire quelque chose contre son gré.»

Est-ce que ce «loisir» est susceptible de nuire aux résultats  scolaires de mon enfant ou à ses relations avec les autres?

Dans la plupart des cas, c’est plutôt le contraire qui se produit. En effet, plusieurs enfants ayant suivi des cours d’acteur ont vu leurs performances scolaires et leur capacité de concentration s’améliorer. Des enfants très introvertis ont eux aussi bénéficié des avantages que procure le jeu d’acteur.

«Ma fillette était très timide, témoigne la mère d’Alexia, 10 ans. Elle avait beaucoup de difficulté à entrer en relation avec les autres et ne prenait jamais la parole en classe. Comme elle ne posait jamais de question, ses résultats scolaires en souffraient ainsi que son estime d’elle-même. Ses cours d’enfant acteur lui ont permis de s’extérioriser dans un milieu rassurant et stimulant. Depuis, son professeur m’a dit qu’elle avait fait d’énormes progrès. Elle a pris confiance en elle, et ça, ça vaut beaucoup.»

Même son de cloche du côté de Stéphanie, mère de Julien: «Mon fils avait de la difficulté à se concentrer. L’école d’acteurs lui a permis d’apprendre à s’arrêter et à mémoriser des textes d’une longueur parfois impressionnante. Son père et moi n’en revenons pas de le voir prendre autant de plaisir à faire cela. Pour un enfant aussi actif, cela représentait tout un défi!»

La beauté est-elle le seul atout nécessaire pour les enfants qui voudraient  travailler dans le domaine?

Non. La beauté ne vaut pas grand chose sans le talent, la personnalité, le charisme et la volonté de bien faire le travail demandé.

Peut-on réellement déceler le talent chez un enfant de 4, 7, 10 ou 14 ans?

«Indéniablement, assure Stéphane-Antoine Comtois. Certains enfants semblent naître avec un talent inné pour le jeu. Cela représente un avantage certain, quoique ça ne veuille pas non plus dire que le travail n’a pas d’importance. Tout talent doit être développé. On a vu le travail acharné de certains artistes les mener plus loin que d’autres, que leurs atouts innés avaient rendus paresseux et moins disciplinés.»

Page 1 | Agence de mannequins, d’artistes ou maison de casting? 
Page 2 | Combien ça coûte?