0-24 
mois

Le casse-tête des garderies

Libellés : 0-24 mois, Éducation Publié le 29-01-2013 à 09:00

Quand vient le temps de choisir un milieu de garde pour votre enfant, tout un éventail de possibilités s’offre à vous : CPE, garde en milieu familial, nounou ? Avant de faire un choix, il est important de déterminer lequel sera le mieux adapté aux besoins de votre petit ainsi qu’aux vôtres. 

Centre de la petite enfance (CPE)

Il s’agit d’un organisme sans but lucratif ou d’une coopérative qui offre des places à 7 $ par jour dans une installation.

Les avantages:

  • les enfants sont regroupés par classes d’âge;
  • les normes d’hygiène sont strictes;
  • un programme éducatif est suivi;
  • il y a une grande plage horaire d’ouverture pour satisfaire les parents;
  • le personnel est formé et qualifié;
  • des subventions sont accordées pour les enfants qui présentent des besoins particuliers.

Les inconvénients:

  • il n’y a pas de flexibilité d’horaire pour l’enfant pendant la journée;
  • les frères et sœurs sont séparés en fonction des classes d’âge;
  • il s’agit d’un milieu de type école, par opposition à un milieu qui rappelle la chaleur du foyer de l’enfant;
  • les places sont habituellement disponibles à partir du mois de septembre, ce qui ne convient pas toujours aux parents;
  • les éducateurs/trices changent d’une année à l’autre.

Garderie

La garderie est une entreprise à but lucratif qui offre des places dans une installation. La plupart des garderies ont conclu une entente de subvention avec le ministère de la Famille et des Aînés et offrent des places à contribution réduite (7 $ par jour).

Les avantages sont sensiblement les mêmes que ceux du CPE. Cependant, au chapitre des inconvénients, ajoutons que certaines garderies subventionnées (avec PCR à 7 $) exigent illégalement des frais relatifs à des services supplémentaires, par exemple des sorties ou des collations additionnelles. Les garderies non subventionnées, elles, réclament souvent des frais excessifs et ne se fixent aucune limite à cet égard.

Garde en milieu familial

Dans une garderie en milieu familial, l’enfant se fait garder dans une résidence privée en compagnie d’un maximum de cinq autres enfants, huit si le/la gardien/ne a recours aux services d’un/e assistant/e. Une entente de subvention avec le ministère de la Famille et des Aînés peut avoir été conclue. Ainsi, on peut y trouver des places à contribution réduite (7 $ par jour).

Les avantages:

  • le même éducateur/trice y travaille, en tout temps, année après année;
  • elle offre la chaleur d’un foyer;
  • les horaires quotidiens sont flexibles;
  • elle accueille un nombre limité d’enfants;
  • les frères et sœurs se côtoient malgré la différence d’âge;
  • le fait que des enfants d’âges différents se côtoient favorise la stimulation des plus petits et la responsabilisation des plus grands;
  • l’enfant peut contribuer aux activités de la vie quotidienne;
  • les risques de contamination et de transmission d’une infection sont réduits.

Les inconvénients:

  • la formation de base de l’éducateur/trice est souvent sommaire;
  • obtenir une place pour un deuxième ou un troisième enfant est 
plus difficile, car la garderie dispose d’un nombre limité de places;
  • la garderie ferme parfois ses portes trop tôt par rapport à l’horaire de travail des parents;
  • les activités ne sont pas toujours adaptées à toutes les classes d’âge;
  • dans certains cas, peu de sorties sont organisées à l’extérieur;
  • l’éducateur/trice établit son horaire, détermine les modalités de ses vacances (nombre de jours et période choisie), peut fermer la garderie ou mettre fin au contrat à court préavis;
  • si le service de garde est non subventionné, il n’est pas soumis aux normes du ministère, donc les caractéristiques et les services peuvent varier d’une garderie à l’autre.

Nounou

La nounou, terme enfantin désignant la nourrice, est une personne engagée pour garder l’enfant, généralement dans la résidence de celui-ci.

Le salaire de la nounou varie d’une personne à l’autre, en fonction de son expérience et
 des tâches accomplies, passant du salaire minimum à plusieurs dizaines de dollars l’heure. «En règle générale, les salaires varient de 250 $ à 450 $ par semaine pour un emploi à temps plein», évalue Paulina Podgorska, fondatrice du site de jumelage familles- gardiennes, SOS Garde. Le gouvernement provincial remet aux parents qui en font
 la demande un remboursement anticipé du crédit d'impôt mensuel.

Les avantages:

  • l’enfant demeure dans le confort de son foyer et n’est pas exposé aux microbes d’autres enfants;
  • les horaires sont plus souples, et il est possible de demander à la nounou d’effectuer des tâches ménagères ou la préparation des repas;
  • l’enfant sera gardé même s’il est malade;
  • les parents gagnent du temps, puisqu’ils n’ont pas à emmener et à aller chercher l’enfant au service de garde.

Les inconvénients:

  • les activités d’éveil demeurent limitées;
  • l’enfant n’apprend pas à «vivre en 
communauté»;
  • il peut être difficile de trouver la perle rare;
  • il peut être angoissant, au début, de laisser son enfant à un/e inconnu/e, qui sera seul/e avec lui toute la journée;
  • le coût de ce service peut être élevé.

Famille

Certains parents peuvent avoir recours à un membre de leur famille afin d’assurer la garde de leur enfant. Il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’un choix qui doit être mûrement réfléchi. Malgré tous les avantages évidents de ce type de garde, certains inconvénients doivent être considérés.

Il est bien plus difficile d’exprimer nos exigences et nos désirs à un membre de notre famille qu’à une nounou. En effet, en l’absence d’une relation employeur-employé, il n’est pas toujours facile d’imposer les règles que nous souhaitons fixer.

Les principes éducatifs au sein d’une même famille ne sont pas nécessairement les mêmes d’une génération à l’autre.

Altes-Garderies Communautaires

Rejoignant les gens d’une manière un peu différente, 
ce service de garde est offert par un organisme communautaire à des familles qui ont de jeunes enfants. Il favorise et facilite la participation des familles aux différentes activités ou aux programmes proposés. L’organisme offre également un soutien aux familles en leur permettant de répondre à certains besoins 
tels le répit parental, la formation à l’emploi, le travail autonome ou à temps partiel, la recherche d’emploi, etc.

Les haltes-garderies sont présentes, par exemple, dans des organismes en francisation ou en alphabétisation, des maisons de la famille, des centres de femmes, des centres communautaires de loisirs, des centres d’éducation populaire et des centres de services aux nouveaux arrivants.

De façon générale, les haltes-garderies sont de «petits» services de garde. Leur capacité d’accueil moyenne est de 15 enfants. Cependant, ce ne sont pas toujours les mêmes enfants qui fréquentent ces lieux de garde. Toutefois, l’ambiance de ces haltes-garderies rappelle celle du milieu familial en raison de sa capacité d’accueil et de son approche «multi-âge».

Les coûts défrayés par les parents qui utilisent ce service varient de 0 $ à 5 $ l’heure. Les services peuvent être offerts gratuitement au(x) parent(s) en fonction de leur participation aux activités de l’organisme.

Pour plus d’information, voir le site internet de l’Association des haltes-garderies communautaires du Québec.

Au-delà du type de service de garde...

Outre le type de service de garde choisi par les parents, la personnalité de la personne 
qui côtoiera votre enfant tous les jours est très importante. En effet, les adultes qui travaillent auprès des enfants jouent un rôle déterminant dans leur développement. 

De plus, la personne qui garde un enfant doit savoir communiquer aisément avec les parents, afin de discuter avec eux des progrès ou des difficultés du petit. Ces échanges permettent d’harmoniser les approches éducatives du service de garde avec celles des parents. Au fond, quel que soit le service de garde choisi, l’objectif premier demeure sans aucun doute que votre enfant soit en bonnes mains.

  • Yoopa Couronne
  • Par

    Dominique Laporte-Marginean

Laissez un commentaire

L'infolettre

Les incontournables

Sondage

De quelle façon magasinez-vous les fournitures scolaires?
Voir tous les sondages >>