PUBLICITÉ

5 conseils pour éviter les crises au centre commercial

Comportements image article
Lorsqu’une crise survient en plein magasin, on peut se sentir comme si on était sur scène et que tout le monde nous regardait. Voilà quelques trucs pour préparer les sorties, désamorcer les crises, et éviter qu’elles ne se reproduisent.
 
1) Préparer la sortie en public
Répétez à votre enfant ce que vous allez faire et comment vous souhaitez qu’il se comporte. « Nous allons au magasin acheter de nouveaux souliers : pas des jouets. Maman voudrait que tu sois calme et que tu ne cries pas. Est-ce que tu vas être calme pour maman? » Si vous sortez pour longtemps, prévoyez des collations.
 
2) Créer une diversion
En détournant l’attention de l’enfant vers quelque chose de nouveau, vous lui faites oublier sa frustration. Vous pouvez garder de petits jouets à porter de main – surtout ceux que votre enfant n’a pas vus depuis longtemps – et les sortir au besoin. Ou encore, soyez très enthousiaste en changeant de sujet comme : « Hé! On a besoin d’acheter des biscuits! Veux-tu m’aider à choisir lesquels? »
 
3) La magie des câlins
« Si votre enfant est en crise, ça peut vraiment l’aider à se calmer », explique le Dr Ray Levy dans son livre Try and make me! On parle ici d’un gros câlin ferme, en silence. « Un câlin permet à votre enfant de se sentir en sécurité, de voir que vous l’aimez, même si vous n’appréciez pas son comportement. »
 
4) Ignorer l’enfant
« Pendant une crise, les émotions prennent le dessus et on ne peut plus raisonner », explique le Dr Alan Kazdin, dans son livre The Kazdin Method for Parenting the Defiant Child. Vous pouvez changer votre enfant d’environnement (par exemple, dans une autre allée du magasin) pour l’éloigner de la situation, puis l’ignorer complètement pendant quelques minutes, le temps qu’il retrouve un état plus réceptif.
 
Ignorez aussi les regards des étrangers : ceux qui ont des enfants seront compréhensifs, et ceux qui n’en ont pas n’ont rien à vous dire!
 
5) Ne pas lâcher
À force de finir par dire « oui », les crises deviennent un moyen efficace pour l’enfant d’obtenir ce qu’il veut. En demeurant ferme et en ignorant le comportement – surtout à la maison –, votre enfant finira éventuellement par réaliser que ça ne sert à rien.