PUBLICITÉ

J'ai dit non...

Comportements image article

Question

Bonjour, je me questionne sur la façon d'intervenir avec mon fils. Par intervenir, j'entends dire non quand il fait une bêtise, ou touche à quelque chose qu'il n'a pas le droit de toucher, des choses simples.

Je vous explique brièvement ma situation: je me suis séparée dernièrement, et en attendant de me racheter une maison, je suis retournée vivre chez mes parents avec mon fils de 14 mois. Le mari de ma mère ne cesse d'intervenir quand je donne une consigne à mon fils.

Si je lui dit : «Non, ne touche pas à ça», Mon beau-père vient alors se placer à coté de moi et répète la même chose en ajoutant son grain de sel.

Je lui ai dit que ça me dérangeait et qu'on ne devait pas être plusieurs à intervenir auprès d'un enfant, pour ne pas brimer l'autorité de la première personne qui intervient.

Ai-je raison? Ai-je tort? Je ne sais plus quelle est la bonne marche à suivre. Pouvez-vous me conseiller?

Merci beaucoup!

 

Réponse

Bonjour,

Oui et non! :) Votre beau-père ne semble pas vous contredire, mais plutôt tenter de vous soutenir ou du moins, il pense que votre garçon écoutera davantage si c’est lui qui le dit!! hihihi

Il n’a surement aucune mauvaise intention, mais je vous comprends de trouver la situation difficile. Sans le vouloir, il vous envoi le message que vous n’arrivez pas à vous faire écouter seule.

Cette façon de faire peut parfois être utile avec l’autre parent. « Non, je suis d’accord avec maman, tu ne fais pas ça! » Mais dans le cas présent, c’est votre beau-père et ça vous dérange!

Vous êtes la mère et vous pouvez vous faire écouter sans l’intervention d’un deuxième adulte. Je vous invite à en rediscuter avec votre beau-père afin de lui faire comprendre votre point de vue.

Bien entendu, tout ceci avec beaucoup de diplomatie, car il vous héberge et que vous désirez maintenir une bonne relation avec lui! ;) Vous désirez uniquement qu’il vous laisse faire votre rôle de mère.

S’il refuse, vous êtes limitée dans ce que vous pouvez faire. Dites-vous que vous serez bientôt dans votre nouvelle maison et que vous pourrez intervenir à votre façon. J

 

Hélène Fagnan, coach familial

Fondatrice de Nanny secours

www.nannysecours.com