PUBLICITÉ

La politesse, ça s’apprend!

Comportements image article

La politesse n’est pas innée. Il revient aux parents d’enseigner à leurs enfants les codes qui régissent la vie en société et dont la connaissance et la maîtrise feront d’eux des personnes à l’aise, appréciées et respectées. En matière de savoir-vivre, rien ne vaut l’exemple! Mais pour inculquer la politesse à sa progéniture, il faut du temps.

«Patience et persévérance sont les outils privilégiés de cet apprentissage qui commence dès quatre ou cinq ans, voire avant, pour se poursuivre jusqu’à la fin de l’adolescence, estime Sylvie-Anne Châtelet, auteure du livre L’ABC du savoir-vivre pour les enfants. Ce qu’il faut surtout retenir, c’est qu’il s’agit d’un travail de longue haleine qui exige énormément de constance
 et de répétition. Ainsi, par exemple, même si
 un bambin de trois ans n’a pas la capacité de mémoriser certaines façons de se conduire, 
rien n’empêche ses parents de les lui enseigner inlassablement jusqu’à ce qu’il les intègre enfin et qu’elles deviennent un réflexe spontané.»

S’exprimer poliment

«Quel est le mot magique?» demandait ma mère lorsque nous lui réclamions du lait après le repas.

Outil de communication privilégié, le langage est également le miroir de notre éducation. Dès que le vocabulaire de l’enfant lui permet d’exprimer ce qu’il désire, on peut lui enseigner ces petits mots qui ne coûtent rien, mais qui font toute la différence. Leur nombre est assez limité, et les apprendre n’est pas difficile. En prime, ils font plaisir à ceux à qui ils sont adressés et rehaussent l’image de ceux qui les prononcent.

Excusez-moi

«S’excuser est un automatisme que les jeunes enfants ont plus de difficulté à acquérir, explique Mme Châtelet. Il faut cependant apprendre à l’enfant à s’excuser lorsqu’on bouscule une personne par inadvertance, qu’on passe devant elle ou qu’on lui marche sur les pieds.»

Même chose lorsqu’on renverse ou qu’on brise quelque chose, qu’on fait un rot, un pet ou qu’on éternue. Montrez à votre enfant à dire «excuse-moi», «pardon» ou «je suis désolé» chaque fois qu’il dérange quelqu’un ou lui fait de la peine.

Bonjour, bonsoir, bonne nuit et au revoir

Lorsqu’on rencontre ou qu’on quitte quelqu’un, lorsqu’on arrive quelque part ou qu’on va au lit, 
il est d’usage de saluer les personnes présentes. Montrez à votre enfant à bien utiliser les formules appropriées.

Apprenez-lui également à tendre la main et à se présenter lorsqu’il rencontre quelqu’un pour la première fois: «Bonjour, je m’appelle Emmanuel! Comment allez-vous?»
À quatre ou cinq ans, il n’y a pas de raison qu’un enfant ne puisse pas le faire.

Savoir se tenir à table

«On ne parle pas la bouche pleine», me répétait inlassablement mon père lors des repas du soir, alors que j’étais si pressée de raconter ma journée que j’en oubliais presque de mastiquer.

Si les bonnes manières sont importantes en tout temps, elles le sont davantage à table, d’autant plus que, de nos jours, les enfants sont amenés à manger beaucoup plus souvent hors du foyer que nous le faisions à leur âge. À quatre ou cinq ans déjà, il n’est pas rare qu’ils dorment et mangent chez des petits copains. D’où l’importance de faire bonne impression à table.

Avant de se mettre à table

Assurez-vous que votre progéniture sait qu’il est indispensable d’enlever sa casquette avant de prendre place à table et qu’il faut faire un détour par la salle de bains pour
se débarbouiller, faire pipi et se laver soigneusement les mains.

À table

Montrez à votre enfant à poser ses avant-bras sur la table, de chaque côté de son assiette, à la hauteur des poignets.

Expliquez-lui qu’il doit attendre que tous soient assis et commencent à manger avant d’entamer lui-même son assiette.

«Les ustensiles ne sont pas des jouets, ajoute Sylvie-Anne Châtelet. Ils ne doivent pas être utilisés pour montrer quelque chose ni pour se distraire en attendant que le repas soit servi. De plus, ils ne doivent pas être tenus verticalement, la pointe en l’air. Si l’enfant raconte une anecdote pendant le repas, il faut lui demander de poser ses ustensiles.»

Si l’enfant s’interroge sur la fonction des différents ustensiles posés devant lui, expliquez-lui que
 les premiers qu’il doit utiliser sont ceux qui sont le plus éloignés de l’assiette. En cas de doute, expliquez-lui qu’il peut toujours attendre de voir ce que fait son hôte.

Apprenez à votre enfant comment déposer sa serviette de table sur ses cuisses, et non pas sur la table à côté de lui, et montrez-lui comment s’en servir.

À la fin du repas

Expliquez à votre enfant qu’il faut attendre d’y être invité avant de quitter la table.

Enfin, rappelez-lui qu’il faut toujours remercier la personne qui a préparé le repas, même lorsqu’il s’agit de papa ou maman.

 

Vous aimerez aussi

Parents, n’abdiquez pas

De la politesse, s’il vous plaît!

L’impolitesse