PUBLICITÉ

Pourquoi les enfants sont anxieux ou stressés?

Comportements image article
Plusieurs facteurs peuvent causer du stress aux enfants. En voici 5 sur lesquels on a une certaine emprise.
 
Le rythme de la vie quotidienne
Tout va vite! Et nos petits peuvent être bouleversés par ce rythme de vie qui file à toute vitesse. On peut faire l’exercice révélateur de noter l’emploi du temps de nos enfants (et de notre famille) pour vérifier si on a du temps pour souffler de temps en temps!
 
La pression de performance
Peut-être que malgré nous, on met de la pression sur nos enfants. Est-ce qu’on fait une fixation sur les devoirs et les leçons? Il y a une différence entre les encourager et les pousser à performer. On devrait toujours souligner les efforts et le travail et non, nécessairement, le résultat final.
 
Nos propres comportements      
Si on est nous-mêmes stressés et anxieux de nature, il est fort probable qu’on transmette ce trait de caractère à nos enfants. Ceux-ci ont une prédisposition naturelle à nous imiter alors si on veut soigner leur anxiété, il faut aussi travailler sur… la nôtre! Bien sûr, il y a une part d’hérédité, mais il y a aussi beaucoup d’habitudes acquises et de réflexes comportementaux.
 
Les peurs  
Nos enfants entretiennent parfois des peurs qui les empêchent de bien se sentir. Ces craintes – souvent démesurées – les angoissent et les rendent anxieux. Si on se rend compte qu’une peur commence à prendre trop de place dans la vie de nos enfants, on doit s’en préoccuper rapidement. Certaines attitudes permettent de réduire la peur, mais on peut en discuter avec son enseignant, son éducatrice, son médecin ou encore un psychologue.
 
Certaines situations
La vie nous réserve plusieurs surprises et certains enfants ont plus de mal à gérer les changements et les bouleversements. Une séparation, un deuil, un déménagement, un deuil, la transition à la maternelle ou autres situations peuvent devenir anxiogènes pour les petits même s’ils tentent de nous dire que tout va bien. Il faut se fier à nos antennes de parents et détecter les évènements difficiles pour nos petits, et ce, sans jamais les minimiser. On peut trouver qu’un déménagement est bien, mais pour eux, c’est peut-être fort angoissant, mais ils n’oseront peut-être pas le dire si on ne fait qu’en parler de façon dithyrambique.