PUBLICITÉ

Problèmes d’enfants parfaits

Comportements image article
Vous connaissez autour de vous des gens qui ont des enfants paaaaarfaits? Toujours le bon comportement, les bonnes habitudes, les plus grands succès?
 
On s’entend, la perfection est utopique, impossible et serait sincèrement ennuyante. Mais il m’arrive parfois, (en gérant une chicane frère-sœur, une crise quelconque ou un ramassage de dégât) d’imaginer les plaintes de ces parents exemplaires.
 
Mais oui, comme l’humain a nécessairement besoin se plaindre, imaginons les terribles problèmes de ces familles parfaites :
 
-          Mes enfants vont se coucher si tôt par eux-mêmes que je dois les réveiller pour leur souhaiter bonne nuit!
 
-          La chambre de mes enfants est si propre que ça fait mal paraître la mienne…
 
-          On a encore dû jeter des desserts, cette semaine.
 
-          Ah ma chère, mes enfants sont trop polis, ça nous fait perdre un temps fou en public!
 
-          Oh que c’est harassant, tous ces coups de fils d’écoles de la région qui veulent avoir le privilège d’accueillir nos enfants au secondaire…
 
-          Ah, que je suis tannée d’entendre du Mozart. Mon fils me joue sans cesse ses symphonies au violon…
 
-          Moi, mes enfants ne se chicanent jamais. Parfois, ils s’excusent tellement que c’en est agaçant!
 
-          Je dois les forcer à arrêter d’étudier pour les envoyer jouer, la fin de semaine! Et j’ai dû insister auprès de leur professeur pour qu’ils aient davantage de devoirs, sinon ils font la baboune.
 
-          Je n’ai jamais eu le plaisir de répéter une consigne. C’est décevant, ça manque à mon expérience parentale…
 
-          Mon enfant est tellement populaire que dans les jours avant sa fête, il reçoit les CV d’amis qui veulent y être invités.
 
-          La directrice nous a demandé de lui retourner le bulletin de notre petit génie. Elle souhaite le faire laminer et l’afficher à l’entrée de l’école.
 
-          Mes petits athlètes ont reçu tellement de médailles sportives que je préfère quand ils finissent 4e
 
-          Ils sont si beaux que je dois les décoiffer le matin avant l’école pour ne pas gêner les autres enfants…
 
-          La seule fois où j’ai envoyé mon enfant en réflexion (pour une peccadille), il est ressorti de là avec une analyse profonde de la situation et une dissertation d’excuses interminable.
 
-          Mon enfant a fait ses nuits dès sa naissance, a marché à 8 mois, a parlé avant tout le monde, est devenu propre à 1 an et demi, a été autonome très rapidement, a mérité les honneurs à la garderie et a appris à lire et écrire à la maternelle. Mais le plus difficile est d’être toujours ralenti par les enfants inférieurs, à côté.
 
-          J’aimerais bien faire de la place, mais je DOIS conserver tous leurs dessins. Les jeter, ce serait un crime contre l’humanité.
 
 
Je caricature, bien entendu. Mais il y a des traits qu’on reconnaît chez certains parents…
 
Si tout ça leur fait du bien, alors laissons-leur le plaisir de se vanter. De toute façon, jamais on n’échangerait nos enfants, même pour d’autres modèles plus « perfectionnés ».
 
Parce que nos enfants, ils sont parfaits… pour nous.