PUBLICITÉ

5 façons de faire parler nos enfants de leurs émotions

Développement de l'enfant image article
Apprendre à nos enfants à parler de leurs émotions leur permet de mieux les gérer et de développer leur intelligence émotionnelle.
 
On fait dessiner l’enfant ce qu’il ressent. Si l’inspiration ne vient pas ou si c’est trop difficile, on lui demande de créer un monstre qui vit cette même émotion. Le dessin permet à l’enfant d’extérioriser ce qu’il ressent. Ensuite, il sera déjà un peu soulagé et sera plus à l’aise de s’exprimer.
 
On encourage à parler des émotions en tout temps. On a souvent tendance à faire parler nos enfants sur leurs émotions quand ils en vivent une immense ou en moment de crise. On prend l’habitude de lui demander «Comment tu te sentais ?» dans différentes situations (fier, gêné, motivé, confiant, etc.).
 
On joue un rôle. Pendant un film ou une émission, on peut jouer avec l’enfant en lui demandant comment il se sentirait devant telle ou telle situation. Ainsi, il peut imaginer ou vivre par procuration différentes émotions sans vraiment être concerné. Un bon moyen d’explorer différentes émotions.
 
On nomme et affiche les émotions. On prend l’habitude de nommer ce qu’on a ressenti. On peut faire aussi une affiche avec plusieurs émotions pour offrir une grande panoplie d’émotions pour varier et, surtout, bien cibler ce qu’il ressent. On peut aussi à jouer à différents jeux comme Jouons avec les émotions ou Jeu de mémoire – Émotions.
 
On écoute… véritablement ! On prend le temps de bien écouter nos enfants quand ils nous parlent de ce qu’ils vivent. On ne les rabroue pas, ne minimise pas ce qu’ils vivent et surtout on modère notre propension à leur dire comment faire ou réagir. Nos enfants sont réticents à nous en parler (ou sont gênés), on les encourage à exprimer ce qu’ils ressentent… avec un grand-parent dont il est proche, un toutou ou même un journal intime. L’important est que nos enfants disent leurs émotions et sentent qu’il est normal d’en vivre plusieurs chaque jour.