PUBLICITÉ

Attention... concentration

Développement de l'enfant 6-7 ANS image article
Retour au dossier
Tout sur la rentrée

En général, un enfant devrait pouvoir demeurer concentré pour une période représentant cinq fois son âge. C'est donc dire qu'à 10 ans, il pourrait se concentrer durant cinquante minutes. La chronique S.O.S. École vous donne des trucs pour y arriver.

Bonjour Claudine, J'aimerais que vous abordiez le sujet de la concentration dans une de vos chroniques. Ma fille de dix ans semble avoir de la difficulté à se concentrer, et avant de me précipiter chez le pédiatre ou qu'on me demande de lui prescrire quelque chose, j'aimerais savoir ce que je peux faire en tant que parent pour l'aider. J'aimerais aussi en savoir davantage sur la concentration.

Annick, Montréal


Vous avez tout à fait raison, Annick, de vouloir tout d'abord trouver des moyens ou des stratégies qui aideront votre fille à se concentrer davantage sur ce qu'elle fait. De plus, en vous informant sur le sujet, vous vous permettrez de comprendre avant de passer à l'action. Cela vous permettra aussi de prendre de meilleures décisions lorsque le moment sera venu.

Qu'est-ce que ça veut dire?

On peut comparer l'attention à la lentille d'un appareil photo qui nous permettra de voir l'image le plus précisément possible. Il y en a de capacité ou de précision différentes (2x, 3x, etc.), et cette précision ou cette capacité de focalisation d'un appareil pourrait être comparée à la celle de la concentration.

Plus la capacité de compréhension est importante (focalisation la plus précise possible), plus grande sera l'attention (image claire et précise).

Deux styles d'attention

Il y a l'attention spontanée, qui est celle que l'on portera à un objet qui attire par sa couleur ou sa forme, ou à une situation qui nous interpellera par l'aspect spontané qui s'en dégage.

Par exemple: une chanson préférée que nous entendons à la radio et qui nous fait oublier ce qui était en train de nous inquiéter. Couleur vive d'un objet qui fera dévier la conversation que nous avions avec notre interlocuteur.

Il y a aussi l'attention volontaire, qui demande une part de volonté et de participation. On portera une attention volontaire en voulant s'informer ou comprendre quelque chose. En désirant saisir une information ou se rappeler des données précises, on doit porter une attention de façon volontaire. Par exemple: bien se représenter un chemin lorsqu'on nous l'explique, retenir les informations pertinentes sur un sujet qui nous intéresse.

Les variations de l'attention

L'attention peut varier à cause de plusieurs facteurs. Certaines conditions feront en sorte que l'attention sera amoindrie. Qu'elles proviennent d'éléments extérieurs à soi (environnement ou circonstances) ou intérieurs (expériences personnelles), ces conditions viendront miner la capacité d'attention.

En sachant cerner quelles conditions nuisent à notre attention ou à celle de notre enfant, cela nous permet de mettre toutes les chances de notre (son) côté.

- Préoccupations matérielles (perte d'un objet, oubli du matériel, bruit environnant, éclairage inadéquat, matériel illisible)
- Préoccupations personnelles (perte d'un être cher, dispute avec un ami, maladie, intimidation à l'école)
- Manque de motivation
- Faible estime de soi
- Sommeil insuffisant
- Mauvaise alimentation
- Manque de soutien
- Trop grande charge d'activités en dehors du cheminement scolaire
- Peur de l'échec ou de décevoir

Page 2 | Trucs pour favoriser la concentration