PUBLICITÉ

L'apprentissage de la propreté

Développement de l'enfant 2-3 ANS image article

Question :

Bonjour,

J'ai un petit garçon qui a eu 3 ans au début décembre. Depuis cet été, j'ai dû passer en revue tous les trucs que j'ai vus, lus ou entendus afin de le mettre propre. Il n'y a rien à faire. Une fois par jour (avant le bain), il veut bien aller sur la toilette, mais il n'y a aucun résultat. Sinon, je me butte à un NON assez catégorique merci, ou à des petites crises. Je travaille fort, mais vraiment très fort, le renforcement positif, croyez-moi! Je suis patiente lorsqu'il est sur la toilette; je lui ai même installé des petits livres afin qu’il trouve le temps moins long. Je lui ai confectionné un super tableau coloré et attrayant où on dépose des autocollants lorsqu'il va sur la toilette, et deux lorsqu'il fait un petit  besoin dans celle-ci, avec système de récompense.

À ce moment, je le mettais sur la toilette à toutes les heures et il en était très heureux. Mais au bout de quelques jours, c'était la crise. Quand il fait dans sa couche, non seulement il ne veut pas qu'on le change, mais il se cache lorsque nous voulons le changer. Est-ce normal à son âge? Je sais qu'il ira à son rythme et qu'il ne faut pas le brusquer,  mais je trouve cela un peu tard...non? Il a pourtant vu d'autres enfants de son âge, et plus petits, être propres, mais rien à n'y faire. Quelqu'un dans mon entourage m'a proposé de le mettre directement en petites culottes. Ainsi, quand il fera un pipi, ce sera désagréable et il ira au petit coin. Mais je trouve cette méthode un peu dégueulasse, voir un peu dégradante? Bref, je suis une maman légèrement désemparée, qui ne sait plus où donner de la tête! Alors j'espère vraiment que vous pourrez calmer mes inquiétudes, ou me donner un coup de main.

Je vous remercie du temps que vous accorderez à mon cas, et j'espère que d'autres mamans pourront se retrouver dans celui-ci et que ceci pourra les aider.

Maman Gabrielle

 

Réponse :

Bonjour Gabrielle,

Au risque de vous décevoir, j’aurais tendance à vous suggérer la même chose que la personne de votre entourage. C’est effectivement un peu « dégueulasse » lorsqu’il y a des dégâts mais c’est seulement temporaire car si les dégâts sont réguliers (1 à 2 fois par jour par exemple) il est possible que votre enfant ne soit tout simplement pas prêt.

Je sens de l’inquiétude dans votre message. Votre fils n’est pas en retard et vous semblez avoir effectivement mis en place tout ce qui est nécessaire pour la réussite de son apprentissage à la propreté. Avant 5 ans, vous n’avez pas à vous inquiéter outre mesure. De plus, j’ai pu remarquer à travers le temps qu’il n’est pas rare que cet apprentissage se fasse un peu plus tard chez les garçons. Il finira par être propre un jour où l’autre. Pour le moment, je pense qu’il serait bénéfique pour tout le monde de tout laisser tomber pendant environ 2 semaines. Vous dites que vous essayez depuis cet été, donc depuis quelques mois beaucoup d’énergie et d’attention ont été accordés à la situation. Dites-vous que si vous trouvez que la situation dure depuis trop longtemps et que vous êtes un peu tannée, votre enfant l’est tout autant. Donnez-vous une petite pause! ;)

Après cette pause, vous pourrez tenter une seconde fois l’apprentissage à la propreté. L’étape numéro 1 est de ne plus du tout lui mettre des couches sauf pour la sieste et la nuit, bien évidemment. N’hésitez pas à impliquer votre enfant dans le processus en allant avec lui acheter des belles petites culottes et des beaux autocollants de son choix. De votre côté, équipez-vous de plusieurs petites culottes d’entraînement qui sont plus épaisses et par conséquent, absorbe une partie des dégâts éventuels! Votre enfant doit sentir l’inconfort car c’est ce qui le poussera à vouloir éviter de se retrouver dans celui-ci. S’échapper et être tout mouillé et/ou sale, n’est que la conséquence logique de ne pas être allé à la toilette. Comme pour tout apprentissage, il ne faut pas s’attendre à ce qu’il y arrive du premier coup. S’il est vraiment prêt, tout devrait se faire assez rapidement.

Petits points importants

  • Ne pas le chicaner lorsqu’il s’échappe. C’est normal qu’il ne reconnaisse pas toujours à temps les sensations reliées à l’envie d’aller aux toilettes.
  • Ne pas accorder trop d’attention lorsqu’il s’échappe. « Oups, pas grave mon grand, viens te changer. » Une fois tout propre on retourne à nos activités.
  • Envoyez votre enfant aux toilettes aux 10 à 15 minutes au début. Si tout se passe bien, augmentez de 5 minutes et ainsi de suite.
  • Mettez-lui des vêtements faciles à enlever pour lui. Les boutons et fermetures éclair des pantalons seraient à éviter pendant quelques temps. Les ceintures encore plus! Optez davantage pour les pantalons avec une taille à élastique qui sont beaucoup plus faciles à descendre lorsqu’il y a urgence. ;)
  • Si après 2 semaines, il n’y a aucune amélioration, c’est le retour aux couches. Vous pourrez retenter le coup quelques semaines plus tard.

 

Si toutefois la situation vous inquiète et/ou perdure dans le temps, n’hésitez pas à consulter votre pédiatre afin qu’il vérifie s’il n’y aurait pas une raison physique qui pourrait nuire à son apprentissage à la propreté.

Je vous invite à consulter les précédents billets sur le sujet qui pourront aussi vous donner quelques pistes d’intervention supplémentaire.

 

Capsules vidéos : Trucs et astuces de pro! - L’apprentissage à la propreté

Vous pouvez aussi consulter différents livres (histoire pour enfants et référence pour parents) proposées sur notre page Facebook dont « Bye Bye les couches » de la coach familial Véronique St-Germain dont j’ai déjà parlé dans un billet précédent. Son livre est un outil très complet qui vous explique, entre autres, les signes que votre enfant est prêt ou non à faire ce nouvel apprentissage.

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!