PUBLICITÉ

Le terrible «two»...

Développement de l'enfant 2-3 ANS image article

Question :

Bonjour, 

Je suis la maman d’une petite fille qui va avoir 3 ans à la fin juillet 2011 et qui est actuellement dans une période qui n’est pas facile à gérer. Pour une raison que j’ignore, depuis 1 semaine et demie, elle se réveille le matin et elle est de mauvaise humeur (La journée commence bien!!!). Elle fait des colères constamment. Un problème qui persiste depuis plusieurs mois, c’est qu’elle ne veut plus faire de sieste l’après-midi. À tous les jours cela devient une période infernale pour nous car elle fait des crises, sort de son lit, ne nous écoute pas. C’est comme si nous n’avions plus aucune autorité sur elle. Et là, comme elle est entêtée à ne pas faire de sieste (malgré la fatigue), rendu au souper… elle n’est pas un cadeau. Que devons-nous faire? Comment devons-nous agir? Car on ne peut pas non plus «l’attacher» dans son lit! Est-ce qu’on abandonne la sieste? J’ai tenté comme stratégie de la laisser lire un livre tranquille dans son lit en pensant qu’elle finirait par tomber endormie… Mais non, elle finit toujours par faire des «niaiseries». 

Un autre problème pour lequel je crois que nous aurions besoin de conseils, c’est qu’on essaie de la mettre propre et ce depuis un long moment. En fait, en août 2010 alors que c’était l’été, nous avons tenté de montrer à notre fille à faire pipi aux toilettes. À ce moment, j'étais enceinte de 8 mois. Comme elle était rendue bonne pour faire des pipis aux toilettes, pour l'encourager nous sommes passé aux pulls up… Ce qui fut finalement une erreur… Je savais qu'avec la venue de son petit frère elle pourrait avoir des «rechutes»… Mais j'étais loin de m'imaginer que serait si difficile à reprendre. Là, le problème c'est qu'elle prend les pull-up pour des couches! J'ai tenté de la motiver à faire pipi et caca  aux toilettes avec un tableau spécial prévu pour cela, avec des petites surprises. Mais elle le fait juste quand ça lui tente. Et elle sait parfaitement comment faire. Je lui mets parfois des petites culottes, je me dis que ça va la motiver et c'est parfois elle qui demande de les mettre.  Mais plus souvent qu'autrement elle le fait dans ses culottes. Et pourtant ça ne semble même pas la déranger d'être mouillée ou d'avoir un caca dans ses culottes ou même dans la pull-up. Elle n'est peut-être pas prête pour la propreté… elle veut faire comme son petit frère. Devons-nous arrêter de lui en parler, mais en même temps elle aura bientôt 3 ans. Que devons-nous faire??? Merci de nous donner vos conseils… à nous qui sommes un peu désespérés de toute cette situation. Disons que le « terrible two»… On trouve ça vraiment dur sur le moral…

Merci beaucoup!!

Isabelle, la maman de la petite Coralie 2 ans ½.

 

Réponse :

Bonjour Isabelle,

Votre fille semble se lever du mauvais pied!! hihihi Serait-elle fatiguée, aurait-elle faim ou encore serait-elle en période d’adaptation à un changement dans sa vie? Avez-vous changé les meubles de place dans sa chambre? Rien ne semble justifier son attitude? Vous ne pouvez qu’ignorer son « bougonnage » à mon avis. hihihi Plus vous donnez de l’importance à ce comportement et plus longtemps il restera. Elle choisit de « bougonner » donc cela lui appartient! Tentez de garder votre bonne humeur. C’est parfois contagieux!

Vous dites qu’elle fait des colères depuis quelques mois. Que voulez-vous dire par colère? Quel comportement a-t-elle? J’ai remarqué que la « crise de colère » n’a pas la même définition dans chacune des familles! hihihi Quand vous dites constamment, vous voulez dire à quelle fréquence exactement? Je vous invite à observer son comportement à l’aide de nos grilles d’observation afin d’avoir un portrait réaliste de ses crises. Ces observations pourront aussi vous aider à mieux comprendre ses crises et ainsi mieux intervenir.

Pour les siestes, si vous dites qu’elle en a vraiment besoin, il est donc important qu’elle dorme. Est-ce qu’elle fréquente une garderie? A-t-elle le même comportement à la garderie ou lorsqu’on vient la garder? Votre idée du livre était une bonne idée qui ne semble pas avoir donné les résultats attendus. Avez-vous tenté un tableau de renforcement positif affiché au mur près de son lit? Dites-lui clairement ce que vous attendez d’elle. « Je veux que tu restes allongée dans ton lit et que tu fermes tes yeux. Ton corps a besoin de se reposer. À ton réveil, tu pourras mettre l’autocollant de ton choix sur le tableau. » Si vous achetez des autocollants de son personnage préféré du moment (ex. : princesse), il y a de grosses chances que ceci la motive. Une fois que vos attentes lui ont été exprimées clairement et que le tableau est en place, vous n’accorderez aucune attention à ses « niaiseries ». Pas facile, je sais ! :) Chaque fois qu’elle se lève de son lit, ramenez-la sans la regarder ou lui parler. Restez calme et ferme. Elle rit? Ignorez et tenez bon! S’il le faut, restez assise dans la chambre avec un livre pour vous occuper à autre chose. Dès qu’elle se lève, vous la recouchez.

Pour favoriser le sommeil avant la sieste, vous pouvez mettre en place certains éléments. 20 à 30 minutes avant la sieste, tamisez les lumières, prenez une petite voix, proposez-lui des jeux calme comme faire un casse-tête, du dessin ou encore lui raconter une histoire. Avertissez-la que la sieste approche et qu’elle devra arrêter de jouer bientôt. Dites-lui que vous êtes confiante qu’elle fera une belle sieste et se réveillera reposée. Vous pouvez utiliser un CD de petite musique douce. Les enfants ont tendance à se concentrer sur celle-ci et oublier de résister au sommeil! hihihi Cependant, il est préférable de toujours utiliser la même musique à tous les jours. Ils finissent par faire une association au sommeil avec cette musique et celle-ci finit par agir presque comme un somnifère... même pour l’adulte ! hihihi Il est donc préférable d’éviter d’utiliser plusieurs disques différents. De plus, une fois que votre enfant sera endormi, il est recommandé de fermer la musique afin de permettre au cerveau de l’enfant de vraiment se reposer. La musique n’est là que pour faciliter le sommeil. Certains diront que ce n’est pas une bonne habitude à prendre mais l’important c’est qu’elle réussisse à s’endormir et qu’elle dorme! À son réveil, félicitez-la.

Pour ce qui est de l’apprentissage à la propreté, ça fait beaucoup trop longtemps que cela dure. Normalement, on fait des essais par bloc de 2-3 semaines pas plus. De plus, la pull up n’aide pas à l’apprentissage à la propreté. Elle peut même nuire! Il n’est pas étonnant qu’elle prenne celles-ci pour des couches car ce sont des couches!! hihihi Je vous invite à lire «  Est-ce que c’est normal malgré les « pulls ups », elle n'est toujours pas propre? » disponible sur le site Web de Nanny secours

Je propose de la remettre en couche (pas en pull-up) pendant deux semaines et d’arrêter de lui en parler. Au bout de ces deux semaines, proposez-lui d’aller acheter de belles petites culottes avec elle. Vous pourrez par la même occasion, achetez des culottes d’entraînement épaisses qui absorbent plus que les petites culottes. Si les petites culottes qu’elle a choisies semblent beaucoup lui plaire, mettez-les-lui par dessus ses culottes d’entrainement. Comme ça, tout le monde est content !! hihihi Elle est fière de ses culottes et vous en avez moins à ramasser par terre. 

Déterminez une date à laquelle vous enlèverez les couches complètement et faites un X sur le calendrier que vous pourrez lui montrer. Idéalement un samedi pour commencer l’apprentissage à la maison (si elle fréquente la garderie). Une fois le jour « J » arrivé, vous oubliez complètement les couches sauf peut-être pour la sieste et la nuit. Vous pourrez combiner avec un tableau de renforcement positif affiché dans la salle de bain. Évitez les surprises en bonbons ou chocolats. Les autocollants sont suffisants et si elle a presque tous ses autocollants durant la semaine, proposez-lui de jouer au jeu de son choix ou encore proposez-lui de vous aider à faire une recette de cuisine. Les enfants adorent ça ! 

Lorsqu’elle s’échappe, tentez de rester plutôt neutre. Pas de chicane mais pas trop de banalisation non plus. Elle n’est pas à son premier essai et étant donné qu’elle a déjà été capable d’être propre, elle est selon moi, prête physiologiquement. Si jamais vous constatez qu’elle se déresponsabilise du « dégât » c’est-à-dire qu’elle semble considérer que c’est à vous de la nettoyer, arrêter de le faire. « Tu as choisi de faire pipi par terre alors c’est à toi de ramasser. » Expliquez-lui comment faire pour ensuite la laisser s’organiser seule. 

Trois petits trucs importants lors de l’apprentissage à la propreté :

  • Ne pas alterner de la couche à la culotte. C’est tout l’un ou tout l’autre. Donc équipez-vous de kit de rechange !! hihihi
  • Demandez à votre enfant d’aller aux toilettes toutes les 15 minutes. S’il n’y a aucun « dégât », augmentez graduellement les intervalles de temps.
  • Mettez des vêtements faciles à enlever pour votre enfant. Évitez les ceintures, les boutons et plusieurs couches de vêtements. Il faut que ce soit facile et rapide pour votre enfant de le faire par elle-même.

J’espère que ces quelques trucs vous viendront en aide. ;)

Bonne chance!

Hélène Fagnan
coach familiale
Fondatrice Nanny secours
514-233-6589
www.nannysecours.com


Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!