PUBLICITÉ

Ma fille de 3½ ans n'est toujours pas propre!

Développement de l'enfant 2-3 ANS image article

Question :

Bonjour, 
Ma fille qui a 3 ans et demi n'est pas encore propre. Je lui ai acheté un beau pot tout rose et j'ai même donné l'ancien à sa gardienne (CPE milieu familiale) pour l'encourager car elle ne veut pas utiliser la toilette.

Elle utilise son pot à la maison le soir avant le dodo et c'est tout... Pas d'autre utilisation dans sa journée ni même à la garderie. J'ai essayé les culottes qui décolorent, ça ne donne rien. J'ai acheté les culottes avec sensation d'humidité, ça non plus, ça n'a rien donné. On a même essayé les culottes en tissus épais... elle s'échappe même en la questionnant aux deux minutes pour savoir si elle a envie... 

Je me dois de rajouter que la gardienne ne veut pas que je l'envoie en petites culottes pour ne pas avoir à ramasser les dégâts et devoir la changer aux 20 minutes! Je sais!! Ça ne nous aide pas du tout.

S'il existe des trucs en plus je vous remercierai en avance de me les faire parvenir!

Une maman désespérée!

 

Réponse :

 

Bonjour,

Plusieurs éléments de votre courriel m’ont interpellée lors de ma lecture. Tout d’abord, depuis combien de temps avez-vous commencé l’apprentissage à la propreté? Est-ce qu’elle est prête selon vous?

J’aimerais aborder le sujet de tous ces produits étant supposés aider l’enfant dans son apprentissage à la propreté.  Les couches qui décolorent ou encore qui donnent une sensation de froid ou autre, ne sont d’aucune utilité. Votre enfant commence à apprendre à contrôler sa miction et ses sphincters. Il est donc illusoire de penser qu’elle sera capable de tout stopper pour courir aux toilettes, détacher et baisser ses pantalons, baisser la couche, s’installer sur le petit pot ou la toilette, pour finalement se laisser-aller. Une fois que c’est parti, c’est parti! Les culottes en tissu épais sont une bonne solution lors de l’apprentissage. Mais les culottes n’ont rien de magique. Si votre fille n’est pas prête, vaut mieux revenir aux couches et attendre un peu. 

Vous dites que vous la questionner aux 2 minutes pour savoir si elle a envie. J’aimerais vous proposer une autre formulation car actuellement, vous lui donnez le choix et si elle est en train de s’amuser, elle vous répondra sans aucun doute qu’elle n’a pas envie. Le plaisir l’emporte sur le petit pot! hihihi Soyez plus affirmative « C’est l’heure du pipi cocotte. Viens, je vais tenir ton jouet pendant que tu vas faire pipi ». 

La première étape serait donc de vous assurer qu’elle est prête physiologiquement. Garde-t-elle sa couche sèche pendant quelques heures? Arrive-t-elle à baisser ses pantalons? Est-ce qu’elle démontre un intérêt face à cet apprentissage? C’est-à-dire, est-ce qu’elle demande d’aller à la toilette, demande-t-elle de porter des petites culottes? 

Si vous avez répondu « non » aux questions précédentes, laissez tout tomber pendant quelques semaines. Dans le cas contraire, équipez-vous de culotte d’entraînement et oubliez les couches le jour. Je vous suggère de commencer pendant la fin de semaine ou pendant un congé. Parfois, quand l’enfant est vraiment prêt, ça ne prend que quelques jours.

Le dernier point qui m’a interpellé est la réaction de la responsable en milieu de garde familial. Pour que ce soit efficace, il est nécessaire que vous travailliez en équipe sinon, elle envoie comme message à votre fille, qu’elle n’a pas confiance qu’elle réussisse à être propre. C’EST SON TRAVAIL d’accompagner les enfants de son milieu de garde dans leurs apprentissages et ramasser des dégâts fait partie de sa description de tâches. Bien évidemment, si votre fille fait pipi à terre plusieurs fois par jour pendant plusieurs jours de suite, il est fort possible qu’elle ne soit pas prête donc il est inutile d’insister. Vous dites que sa gardienne a un milieu familial reconnu par le gouvernement, ce qui veut dire qu’elle peut obtenir du soutien pédagogique gratuitement en appelant son agente de soutien pédagogique à son bureau coordonnateur. Si toutefois, elle refuse toute collaboration, vous pourriez appeler vous-même au bureau coordonnateur afin d’en glisser un mot à son agente dans le but que celle-ci lui offre son aide.

Voici un livre très complet, qui sera en librairie prochainement, qui pourra sûrement vous aider à mieux comprendre les étapes de cet apprentissage si important. À l’heure actuelle, vous pouvez en faire la demande à votre librairie avec son numéro d’ISBN. 

Bye-Bye les couches!

Description : 
Il s’agit d’un guide d’intervention pour les parents. Dans celui-ci, le parent sera en mesure de mieux comprendre le développement de son enfant par rapport à la propreté et donc de l’accompagner étape par étape dans l’acquisition de celle-ci.

Un outil clair et simple, accompagné de petits trucs pour rendre cet apprentissage amusant. De plus, il comprend deux tableaux de motivation plastifiés et réutilisables.

ISBN : 978-89704-008-6

Édition : Dans la vraie vie

Auteure : Véronique St-Germain, coach familial, fondatrice de SOS Parents et membre du Réseau Nanny secours.

Voici quelques autres références qui pourraient vous être utiles :

Texte Nanny secours
Est-ce que c’est normal, ...malgré les « pulls ups », elle n'est toujours pas propre?

Vidéo
Apprentissage à la propreté

Texte Yoopa
Retour à la propreté souhaité

Livre
Album Facebook

Bonne chance!

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!