PUBLICITÉ

Peur de faire ses selles

Développement de l'enfant 2-3 ANS image article

Question :

Bonjour,

Ma fille de 2 ans, qui en aura trois en novembre, ne veut toujours pas faire ses selles dans la toilette. Elle est propre depuis un an, sauf la nuit et durant quelques siestes parce qu'elle ne se réveille pas si elle se mouille ou a une envie. Donc, nous lui mettons une couche jusqu'à ce que ça se règle. Nous avons tout essayé pour qu'elle fasse ses selles dans la toilette mais c'est la crise. Elle va hurler jusqu'à ce que nous cédions. Si nous la mettons sur la toilette, elle hurle comme si nous étions en train de lui arracher un membre. Elle se retient tant et aussi longtemps qu'elle n'aura pas de couche et comme elle en a pour la nuit, elle en profite le soir avant le dodo. 

De plus, de sa naissance à il y a 4-5 mois, elle avait beaucoup de difficultés avec ses selles. Il fallait lui donner du laxatif pour ramollir celles-ci et aussi pour la «forcer» à les faire parce qu'elle se retenait parce que ça lui avait fait mal auparavant. Comme nous voulons qu'elle débute la pré-maternelle à l'automne prochain, nous aimerions beaucoup que ce problème soit réglé. Elle ne pourra tout de même pas aller à la maternelle et demander des couches pour faire ses selles.

Quoi faire?

Un énorme merci d'avance!!

Marie-Josée et Nicolas
Parents de Maëllie 2ans.

 

Réponse :

Bonjour, 

Mon premier réflexe serait de vous conseiller de lâcher prise. Avant 4 ou 5 ans, rien ne sert de vous inquiéter. Il est possible que votre fille ait fait une association négative face à ses selles. Elle a probablement eu mal lorsqu’elle était bébé ce qui l’a amenée à se retenir, ce qui ne vient pas arranger les choses. Il est aussi possible qu’elle ressente de la pression de votre part, ce qui peut expliquer sa résistance tout simplement par mécanisme de défense. 

Je n’ai pas le portrait global de la situation mais le fait que vous me dites que vous avez tout essayé depuis 1 an me porte à croire qu’elle a reçu beaucoup trop d’attention en lien avec le « fameux caca dans la toilette » !! :) Pourquoi ne pas lâcher prise en lui mettant une couche lorsqu’elle a envie de faire une selle. Restez le plus neutre possible afin qu’elle n’en retire aucun gain relationnel. Elle va probablement trouver ça bizarre et vous rappeler qu’elle ne veut pas faire caca dans la toilette et vous pourrez lui répondre : « D’accord mon cœur, j’ai compris. Tu n’es pas prête à faire ton caca dans la toilette donc fais le dans ta couche. Quand tu auras envie de le faire dans la toilette tu me le diras. C’est ton choix ma belle. » Ni plus, ni moins! Après, vous changez de sujet et vous parlez d’autres choses aucunement en lien avec la propreté, et ce, même si elle revient sur le sujet. Lorsqu’elle insiste, vous pouvez lui dire « aucun problème ma belle. Tu me le diras quand tu seras prête. » Vous pourriez cependant lui imposer que le tout se passe uniquement dans une salle de bain. Une étape détournée vers l’acceptation de la toilette.  Si elle accepte bien cette étape, vous pourrez ajouter que vous sortirez de la salle de bain le temps qu’elle « s’exécute » ! hihihi Encore une fois dans le but d’éviter qu’elle en retire une certaine attention. 

Je bannirais de vos conversations (avec elle et entre adultes) le sujet du « caca dans la toilette » pendant quelques semaines. Ça pourrait aller jusqu’à un mois ou deux. Il est fort possible qu’elle demande elle-même d’essayer de faire son caca dans la toilette. Le tout doit redevenir positif et non synonyme de déplaisir.

Si toutefois, elle ne manifeste pas le désir de passer à cette étape malgré votre lâcher prise, vous pourrez lui proposer l’idée avec enthousiasme. Vous pourriez mettre en place un tableau de renforcement positif avec sa participation que vous afficherez dans la salle de bain afin qu’elle puisse constater visuellement ses réussites. Au début, il est possible qu’elle tente de retrouver la réaction qu’elle obtenait auparavant en refusant intensément. Restez calme et dites : « ok ma belle, tu accepteras peut-être la prochaine fois. » Vous lui mettez une couche en lui parlant d’autres choses d’un ton détaché et ensuite vous sortez de la salle de bain. 

Peut-être est-ce déjà fait mais certains petits éléments supplémentaires pourraient l’aider. La mise en place d’un petit banc devant la toilette afin de lui permettre de s’installer seule en premier lieu mais aussi afin d’éviter qu’elle se retrouve les pieds dans le vide une fois assise sur la toilette. Le fait d’avoir les deux pieds bien à plat lui permettra de se sentir plus en contrôle de ses mouvements et de son équilibre. Un siège de toilette pour enfant pourrait aussi l’aider afin d’éviter qu’elle se retrouve les fesses dans l’eau froide !! hihi Ce qui est plutôt désagréable. Vous pouvez utiliser aussi un petit pot conçu à cet effet. Il y en a vraiment pour tous les goûts sur le marché mais ce ne sont pas tous les enfants qui aiment.

Ma dernière proposition serait de raconter des histoires sur le sujet afin de dédramatiser le tout. Par contre, pas à court terme afin de créer une réelle coupure avec toute cette attention reliée à l’apprentissage à la propreté. Dans quelques temps vous pourrez commencer à lui raconter des histoires avant de lui proposer un nouvel essai. Si le simple fait de lui raconter des histoires sur le sujet semble la fait réagir avec une certaine inquiétude, ce sera donc le signe d’attendre encore avant d’aller plus loin. Vous pourrez trouver des livres sur le sujet dans notre page Facebook

Bonne chance et ne vous en faites pas trop. Elle se servira de la toilette un jour ou l’autre! ;)

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!