PUBLICITÉ

Peur de la toilette

Développement de l'enfant 2-3 ANS image article

Question :

Bonjour! 
Mon fils de deux ans me dit quand il a envie de faire caca ou pipi. Il ne fait pas pipi dans sa couche pendant de très longues périodes (jusqu'à 2-3 heures) et il lui arrive même (presque à chaque jour) d'être fréquemment encore au sec après sa sieste.

Avant qu'il ne se fasse opérer en avril, il commençait à demander la toilette ou le petit pot (on lui donnait le choix, parce que ça fonctionnait bien avec lui) il a fait quelques pipi/caca dans la toilette ou le pot. Mais après son opération à son pénis (pour la correction d'un hypospadias sévère), avec cathéter pendant 7 jours, il n'a jamais voulu retourner sur la toilette.

Il nous dit toujours quand il a envie et il est toujours au sec après ses siestes, mais dès qu'on le met sur la toilette ou le pot c'est systématiquement la crise. Il dit qu'il a peur et qu'il a bobo. Pourtant, son médecin (qu'on a revu dernièrement) dit qu'il n'a rien, aucune infection, que tout est bien guéri et donc qu'il est impossible que ça lui fasse mal.

On a tout essayé, les récompenses, le parc, le calendrier de motivation (qui a bien fonctionné pour la transition au lit de grand), rien n’y fait, c'est la même histoire chaque fois. Que devrait-on faire? Abandonner pour un mois ou deux et réessayer plus tard? J'avoue que nous sommes désemparés. Merci.

Une maman et un papa qui se questionne.

 

Réponse :

Bonjour,

L’idée de lâcher prise pendant quelques temps est bonne à mon avis. De ce que vous me dites, ça fait déjà plusieurs mois consécutifs que vous tentez l’apprentissage à la propreté. Votre fils semble craintif ce qui me paraît légitime étant donné la nature de son opération. Le forcer risque d’augmenter sa résistance. Donnez-vous donc à tous une pause! :) Peut-être que votre fils demandera lui-même le petit pot dans quelques semaines.

De plus, il aura le temps de vieillir un peu et de développer davantage le langage; ce qui lui permettra de mieux exprimer ses craintes. L’important est d’accueillir l’enfant dans sa peur sans la banaliser ou l’exagérer.

Donc à court terme, retour aux couches et n’en parlez plus!

Hélène Fagnan
coach familiale
Fondatrice Nanny secours
514-233-6589
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!