PUBLICITÉ

Le choix du casque et du siège d'enfant

Écoles et études 6-7 ANS image article
Présenté par

Les casques de vélo vendus au Québec répondent généralement aux normes de sécurité. Avant d’en acheter un, on s’en assure toutefois en vérifiant qu’il porte un des sigles suivants: CSA, CPSC, ASTM. Il faut savoir qu’à la suite d’un impact le casque de vélo doit être remplacé même si la coquille externe en plastique ne porte aucune marque. Par ailleurs, après plusieurs années d’utilisation (en général, cinq ans), il est conseillé de s’en procurer un nouveau.

Inutile d’essayer d’économiser 20$ quand la sécurité est en jeu. Siège ou remorque d’enfant, quelle est la meilleure façon de transporter bébé à vélo? Pour des déplacements utilitaires à l’heure de pointe, certains parents préfèrent le siège pour des raisons de sécurité (ils ne voient pas la remorque à l’arrière) et parce qu’au bout de leur trajet «maison-garderie-boulot» ils vont devoir disposer d’une remorque encombrante.

À partir de l’âge de quatre ou cinq ans, en fonction du poids de l’enfant, le semi-vélo, qui est muni d’une roue arrière et d’un pédalier, et qu’on attache au vélo de l’adulte, semble tout indiqué. On peut y installer un siège d’appoint dans lequel on attachera l’enfant à la taille si l’on craint qu’il ne lâche les poignées.

Liens à consulter


• Vélo Québec: www.velo.qc.ca
• La Route verte: www.routeverte.com
• Bixi: www.bixi.ca
• Mon école à pied, à vélo!: www.velo.qc.ca/monecole
• La sécurité à vélo: www.saaq.gouv.qc.ca/prevention/velo

Page 1 | Au boulot, à l'école... à vélo!
Page 2 | Se déplacer de façon sécuritaire
Page 3 | Le choix du casque et du siège d'enfant