PUBLICITÉ

POUR OU CONTRE - Donner un cadeau de fin d'année

Écoles et études image article

La fin de l’année scolaire approche... enfin! Mais juste avant d’enfiler notre costume de bain et filer en vacances, une question subsiste : doit-on donner ou non un cadeau au professeur ou à l’éducatrice de notre enfant.

Le débat est ouvert! La parole est à vous!

POUR

«J'ai toujours donné des cadeaux aux éducatrices de garderie de ma fille puis à ses professeurs. Mon fils a débuté la garderie et je ferai de même avec ses éducatrices. Les éducateurs ne gagnent pas beaucoup et font un travail incroyable avec nos tout-petits. Les professeurs pour leur part sont des professionnels de niveau universitaire avec un salaire bien ordinaire compte tenu de leur travail.»

Myriam, maman d’enfants de 22 mois et 9 ans.

«Totalement pour! Les profs s'investissent toute l'année, on peut bien les gâter un peu en fin d'année, que ce soit en achetant un petit quelque chose ou en misant sur nos talents! Cette année, pour notre prof de maternelle, une dizaine de parents se réunissent pour offrir un cadeau de groupe. Notre prof a acheté un iPad pour sa classe, mais les accessoires coûtent cher (un petit câble VGA pour brancher un projecteur, c'est déjà 50$) et son budget pour l'année était à sec… On magasine présentement pour préparer un panier cadeau avec divers accessoires… Pas de pression à contribuer, ni de montant fixé pour la contribution: chacun y va comme il le sent.»

Martine, maman de deux fillettes de 5 et 8 ans.

«Un cadeau, si petit soit-il, acheté ou fait main, est une façon complémentaire de communiquer le respect et la reconnaissance, et de faire l'apprentissage à notre enfant d'une formule de politesse et d'une valeur sincère; la gratitude.»

Katry Ann, maman d'une fillette de presque 4 ans.

« Je suis d'accord avec l'idée d'offrir un cadeau de fin d'année au professeur et à la personne du service de garde de mes enfants pendant le primaire pour marquer l'appréciation. Rien de grandiose, parfois juste une carte quand les mots semblent mieux exprimer les pensées que les objets, mais j'aime avoir un geste pour remercier ces personnes d'avoir été présentes pour mes enfants pendant toute l'année scolaire.»

Marie-Noëlle, mère de deux garçons de 14 et 6 ans.

Lisez nos suggestions de cadeaux

CONTRE

«Je ne suis pas contre souligner le bon travail ou l’excellente relation qu’on a entretenue avec l’enseignante en lui offrant un cadeau. Cependant, pour moi, le plus beau des cadeaux est davantage leur implication, leur soutien, leur souhait de voir progresser leur enfant académiquement, humainement ou socialement. Mon cadeau est quotidiennement de voir des sourires et des étoiles dans les yeux des élèves. Un message dans une carte, à l’agenda, me comble de bonheur.»

Martine, enseignante et maman de deux enfants de 9 ans et 12 ans.

« Je suis contre l'idée de donner un petit présent à la fin de l'année scolaire puisque cette procédure est difficile à gérer, par exemple la grosseur du cadeau peut être malaisant pour les enseignants et des enfants qui n'ont pas les moyens d'en donner  peuvent se sentir différents ou exclus. De plus, le personnel d'une équipe  éprouve un plus grand sentiment d'efficacité personnel en voyant  l'appréciation des parents tout au long de l'année plutôt que de recevoir un cadeau en fin d'année. Notre récompense est de voir les parents s'impliquer et  partager leur point de vue et nous témoigner leur satisfaction des services que leur enfant reçoit.»

Sonia, directrice d’école et maman.

« Bien que l'intention est noble et le désir de reconnaissance sincère, je pense à ces profs qui sont submergés de cadeaux parfois futiles et inutiles qu'ils reçoivent en double (ou triple...) chaque année. Difficile de briser ce cercle puisque sans cadeau, l'enfant se sent «à part»... Alors moi je préfère faire une douceur sucrée maison ou une carte exprimant mes sentiments positifs sur son travail.»

Véronique, maman de 3 enfants de 10, 5 et 2 ans.

«Avec 3 enfants, ça reviendrait cher de cartes cadeaux. Une simple carte avec un mot gentil fera l'affaire.»

Karyne, maman de 3 enfants de 9, 6 et 4 ans.

« Ça devient vite une compétition entre parents et ça peut créer des malaises pour les enfants dont les parents n'ont pas les moyens de le faire.  Au CPE de mon fils, ils règlent ce problème en avisant à la réunion de la rentrée, que les cadeaux sont interdits.»

Marie-claude, maman d’un garçon de 5 ans.

ÇA DÉPEND

«Je demande toujours à mon fils si selon lui, elle en mérite un...  C'est quand même lui qui a passé l'année scolaire avec elle. »

Véronique, maman d’un garçon de 11 ans.

«Ma fille adore son prof donc elle insiste pour lui acheter un cadeau. Mon garçon, 9 ans, déteste son prof, alors il ne veut absolument pas lui en offrir un. Ma question est où doit-on s'arrêter? Il y a les éducateurs, le prof, le service de garde, mais les profs d'arts, de gym ou d'anglais eux?»,

Mélanie, maman d’une fille de 6 ans et un garçon de 9 ans.

«De mon côté je suis pour, ils le méritent bien! Par contre, je m'oppose aussi, considérant que les parents n'ont pas tous les moyens de le faire et que ça peut être une source de stress. C'est dommage que les enfants ne soient pas égaux devant les éducatrices et les professeurs à ce sujet. » 

Geneviève, maman de Romy, 4 ans.

 

Et vous? Allez vous donner ou non?