PUBLICITÉ

Une bonne vue pour bien apprendre

Écoles et études 6-7 ANS image article
Présenté par
Retour au dossier
Tout sur la rentrée

Votre enfant commencera l’école en septembre prochain? Si vous voulez optimiser ses chances de succès, faites-lui passer un examen de la vue. Les optométristes le répètent chaque année sans grand succès. Pourtant 80% de l’apprentissage passe par les yeux.

En fait, selon l’Association des optométristes du Québec, environ 30% seulement des enfants passent un examen de la vue au moment d’entrer à l’école. «Les parents pensent à l’examen médical annuel, aux soins dentaires, mais pas à l’examen des yeux de leur enfant», dit le Dr Jean-Pierre Lagacé. L’Association recommande un premier examen à 3 ans, un autre (indispensable) à l’âge de 5 ou 6 ans et, par la suite, un examen annuel jusqu’à l’âge de 15 ans.

Quel que soit l’âge de l’enfant, le parent doit consulter un optométriste ou un ophtalmologiste dès qu’il soupçonne un problème. Le pédiatre l’oriente généralement vers la ressource appropriée. Il est possible de vérifier la vue d’un enfant de moins de trois ans (et même celle d’un bébé) grâce à des tests et des techniques spécifiques.

Par ailleurs, il y a des enfants plus prédisposés que d’autres à développer un problème visuel: entre autres, les bébés de faible poids, l’enfant qui a des antécédents familiaux concernant des anomalies oculaires ou visuelles, celui dont la mère a été atteinte de certaines infections pendant sa grossesse (rubéole, maladies transmises sexuellement, VIH...). Dans ces cas, un examen préventif à six mois est fortement recommandé.

Des signes

Certains comportements de l’enfant peuvent indiquer que ses yeux posent problème. En voici quelques-uns:

• Bébé ne suit pas les objets mobiles du regard.
• L’enfant semble très sensible à la lumière, et ses yeux larmoient beaucoup.
• Il cligne souvent des yeux.
• Un de ses yeux semble dévier.
• Il tourne ou penche la tête de côté pour regarder.
• Il se cogne fréquemment contre des objets, et il semble avoir du mal à s’orienter.
• Il approche son visage de la télévision ou de son livre d’images pour les regarder.
• Il n’aime pas les activités, comme le dessin ou le découpage, qui sollicitent beaucoup sa vue.
• Il se plaint de maux de tête (aux tempes, autour des yeux, au front); il se frotte les yeux.
• À l’école, il a de la difficulté à apprendre à lire.
• Il n’est pas bon dans les activités qui demandent de la précision, comme attraper une balle.

Page 1 | Une bonne vue pour bien apprendre
Page 2 | Les différentes anomalies
Page 3 | Comment prévenir les problèmes
Page 4 | S.O.S., il ne veut pas porter de lunettes!