PUBLICITÉ

Vive la rentrée!

Écoles et études 6-7 ANS image article
Présenté par
Retour au dossier
Tout sur la rentrée

Voici venue la rentrée des classes! Faites-en un moment heureux pour vos enfants et motivez-les dans leurs études!

La principale difficulté que vivent les enfants au retour à l'école est de reprendre le rythme des études, l'horaire des classes. Pendant les deux mois de vacances estivales, la motivation et la concentration en prennent généralement pour leur rhume. Il vous faudra donc aider vos jeunes à réactiver ces facultés le plus vite possible pour qu'ils puissent se remettre dans le bain.

Pour une rentrée heureuse

N'attendez pas la veille de la rentrée pour faire reprendre le rythme de l'école à vos enfants. Dès maintenant, habituez-les progressivement à se coucher plus tôt. Efforcez-vous également de leur stimuler les méninges et de leur rafraîchir la mémoire. Vous pouvez, par exemple, les inciter à lire plus ou jouer avec eux à des jeux éducatifs qui font intervenir les maths, le français, l'histoire ou des notions de culture générale.

Le grand saut

Tous les enfants n'adorent pas l'école, c'est bien connu! Mais, alors que certains se contentent de chialer et préféreraient que les vacances durent toujours, d'autres envisagent la rentrée comme un véritable cauchemar et ont l'impression d'être jetés dans la fosse aux lions. Essayez de les préparer en douceur et de dissiper leurs angoisses. Au besoin, accompagnez-les le grand jour — même s'ils ont un peu passé l'âge.

Par-dessus tout, soyez attentive aux symptômes physiques révélateurs: maux de ventre, vomissements, maux de tête. Choisissez des moments privilégiés, comme l'heure du coucher, pour essayer de faire parler votre enfant, et prêtez attention à ses commentaires dans l'auto ou au retour de l'école. Si les symptômes persistent, n'hésitez pas à rencontrer les professeurs afin d'envisager une façon que l'enfant s'intègre mieux à la classe ou à ses camarades.

Si votre enfant change d'école

Que ce soit en raison d'un déménagement ou du passage à un autre niveau d'études (du primaire au secondaire, par exemple), changer d'école peut être extrêmement difficile pour un enfant. Celui-ci aura à tisser des liens avec d'autres élèves, d'autres professeurs. Plus que jamais, votre présence physique et morale sera importante. Les activités scolaires et parascolaires peuvent aussi aider l'enfant à prendre sa place dans ce nouveau milieu de vie. Si vous sentez son insécurité trop grande pour participer seul à ces activités, pourquoi ne pas vous «inscrire» avec lui et assister à ses matchs, à ses rencontres?