PUBLICITÉ

Mon ange-gardienne

Message d'erreur

  • Warning: include_once(./sites/all/modules/fast_404/fast_404.inc) [function.include-once]: failed to open stream: No such file or directory in include_once() (line 668 of /var/www/yoopa/yoopa_drupal-tags/tag-global-20180719-1056.1532013117/public/sites/yoopa.ca/settings.php).
  • Warning: include_once() [function.include]: Failed opening './sites/all/modules/fast_404/fast_404.inc' for inclusion (include_path='.:/usr/share/php') in include_once() (line 668 of /var/www/yoopa/yoopa_drupal-tags/tag-global-20180719-1056.1532013117/public/sites/yoopa.ca/settings.php).
Garderie image article

Ça fait plusieurs semaines que je veux écrire un billet sur la perle rare qui opère le service de garde de mon fils. Je ne savais pas par quel angle aborder le sujet, mais la semaine dernière, j'ai entendu des commentaires assez troublants, qui ne font que s'ajouter à la liste d'anecdotes aussi ridicules qu'incompréhensibles que j'ai entendues dans la dernière année. Autant de siituations qui ne devraient pas avoir lieu d'être lorsque vous décidez de confier vos petits-amours aux bons soins d'une ou plusieurs personnes. Mon angle est simple : le respect.

 

Trouver une place ...

Mon fils fréquente depuis près d'un an un service de garde en milieu familial. Jack adore son éducatrice, sa « Maman-Rajae ». Elle voit à quelques occasions Jack en dehors des heures du service de garde, elle est venu à son goûter d'anniversaire de deux ans, et nous discutons régulièrement sur Facebook.

J'ai été très chanceuse de trouver cette garderie. Je me suis inscrite à toutes sortes de listes, j'ai essayé d'user de mes contacts personnels, et de mes trucs de journaliste ;), je ne trouvais rien en bas de 3 ans d'attente.

J'ai visité par le plus pur des hasards le site magarderie.com. Après quelques clics, je trouve une garderie qui ouvrira ses portes au début mars 2010, capacité de six places, aucune n'est encore comblée. Miracle ! En plus, on y accepte les bébés en bas de 18 mois. Miracle x2 ! Je réserve ma place. J'attends avec impatience la première rencontre avec les parents, ce premier contact avec l'éducatrice qui nous présente sa garderie, les règles de base à suivre pour le bien-être des enfants, le respect de la « gardienne » et l'encadrement des parents.

Oui, vous avez bien lu. J'ai écrit l'encadrement des parents. C'est moi qui le dit, pas « Maman-Rajae ».

 

Première rencontre ...

J'ai été témoin d'un phénomène qui allait s'avérer une manière d'être, un comportement étrangement récurrent chez plus d'un parents : le manque de respect. Manque de respect pour le service, pour les autres parents, et à la limite pour leur propre enfant, sans compter les enfants des autres. Amener un enfant qui fait 39.5 de fièvre à la garderie, c'est manquer de respect à qui ?

À la première rencontre, une mère a carrément pris en otage le déroulement de la séance. ELLE devait quitter plus tôt, et a forcé la responsable de la garderie et une autre dame du CPE qui chapeaute les services de garde en milieu familial à débuter avant l'arrivée des parents, afin de répondre exclusivement à ses questions à ELLE, qui avait une fille à ELLE, qui avait des problèmes bien praticuliers et spécifiques à ELLE. Les autres parents avaient l'air bien concilliants face à cette dame qui semblait beaucoup moins pressée de partir soudainement. Rencontre du troisième type pour ma part.

Cette personne a abusé du service de garde, en amenant sa fille contagieuse jusqu'aux ongles à plusieurs reprises, malgré les avertissements, et en monopolisant chaque fois tout l'espace, et surtout toute l'énergie positive qui peut se dégager dans un endroit où le bien-être des enfants doit être la priorité. Je la remercie ironiquement au passage d'avoir donné une forme de rougeole à Jack. Quand vous avez des femmes enceintes dans votre entourage, madame la marquise ne voit que le bout de son nez lorsqu'elle dit : « c'est rien de grave, c'est bien que les enfants se la passent entre eux en bas âge ».

Ceci était le premier épisode du manque de respect.

 

Le «client» c'est l'enfant, pas le parent

Je ne vais pas vous raconter en détails chaque épisode qui m'a amené à constater cet effet pervers du manque de respect qui vient avec le principe du : « je paie, je peux faire ce je veux ». La garderie fréquentée par Jack fêtera sous peu son premier anniversaire, et à part un autre petit garçon, Jack est le seul qui la fréquente depuis l'ouverture. Certains parents ont manqué de respect à un point tel, à mon avis, que je peux comprendre qu'une éducatrice qui a à coeur le bien des enfants ne souhaite pas renouveler le contrat de parents qui pensent que les clients, c'est eux.

Le client de la garderie, c'est l'enfant. C'est important d'avoir une bonne relation avec l'éducatrice, de dialoguer, d'échanger et d'apprendre à connaître la personne qui s'occupe de votre enfant. Défier les règles de base et réprimander celui ou celle qui fait en sorte que vous pouvez travailler en paix, en sachant que votre enfant est entre bonnes mains, est un comportement que je ne comprends pas. C'est peut-être parce que je suis plus vieille que les autres, ayant eu Jack à 38 ans, ou simplement parce que j'ai encore des valeurs.

 

La dernière et non la moindre ...

Je vais peut-être me mordre les doigts de raconter ça, car je ne sais pas si d'autres parents de la garderie lisent ce blogue. Quoi qu'il en soit, j'ai une opinion bien arrêtée sur la question, et parce que moi je prends le temps d'échanger avec l'éducatrice, et surtout de l'écouter, j'ai envie de désaprouver publiquement une situation qui ne devrait pas avoir lieu d'être : JAMAIS.

La semaine dernière, j'arrive au service de garde, et je trouve l'éducatrice complètement bouleversée. C'est une dame très généreuse et démonstrative, qui ADORE les enfants. J'ai rapidement vu que quelque chose n'allait pas. Un parent venait d'exiger d'elle qu'elle n'embrasse plus son enfant, et qu'elle le laisse tranquille quand il arrive le matin, ou lorsqu'il quitte le soir. Ouch ... Ça m'a complètement révoltée.

Comment un parent peut dire ça à la personne chez qui il laisse volontairement son enfant pendant plus de 40h par semaine ?

Quelle genre de confiance peut avoir un parent qui est capable de laisser son enfant chaque matin chez une personne, en exigeant de cette dernière de réprimer l'affection qu'elle porte envers cet enfant ?

Votre enfant ne veut plus partir le soir quand vous allez le chercher ? Tant mieux ! Ne soyez pas jaloux, ou exaspérés, ça veut dire qu'on le traite bien.

 

Une petite suggestion en guise de conclusion ...

Vous n'avez pas idée de tout ce que j'ai entendu dans la dernière année. Des événements anondins qui se transforment en cauchemard, des parents qui invectivent impulsivement une éducatrice qui n'a pas à être en plus une psychothérapeute. La garderie n'est pas non plus un garage où on vient stationner des enfants. C'est le premier endroit, ou presque, où vos bambins vont apprendre à socialiser. Ce serait bien, en tant qu'adultes, de leur montrer l'exemple, en entretenant des rapports amicaux non clientélistes avec nos éducatrices.

Je sais, il y a des histoires d'horreur dans l'autre sens. Si c'est le cas, c'est le devoir du parent de changer son enfant de place, aussi difficile que celà puisse être d'en trouver une autre. Comme je le mentionnais, c'est lui le client. S'il n'est pas bien, c'est un réel problème.

Si vous aimez votre éducatrice, si votre enfant est content d'être à la garderie, au point de ne pas vouloir partir le soir quand vous allez le chercher, protégez cette belle relation. C'est précieux.

La prochaine fois que vous irez chercher votre enfant à la garderie, donnez une petite tape dans le dos, un dessin de votre enfant, une petite carte, ou dites simplement merci. Ça ne coûte rien, et ça peut représenter beaucoup de choses. Échangez des recettes, des bonnes adresses, ou des idées de lectures. C'est moins impliquant d'un point de vue personnel et c'est une manière gagnante-gagnante d'établir un lien de confiance.

À Rajae. Merci infiniment d'aider quotidiennement mon fils à devenir le petit garçon généreux, enjoué et expressif qu'il est.