Amélie Chiasson Infirmière clinicienne

Comment savoir quand un enfant malade peut aller à la garderie?

Comment savoir quand un enfant malade peut aller à la garderie?
Libellés : Santé Publié le 29-01-2013 à 11:06

Question

Bonjour Amélie,

Je suis maman d'une petite fille de 11 mois et d'un garçons de 4 ans qui fréquentent tous les deux une garderie familiale et je me pose régulièrement cette question:

Comment savoir quand un enfant malade peut aller à la garderie?

Je veux dire, s'il ne fait pas de fièvre, quels sont les barèmes? Si le nez coule, par exemple, est-ce correct? S'il prend des antibiotiques, est-ce inhumain de l'y envoyer?

Est-ce que ça dépend de l'âge? Si mon fils à mal à la tête, est-ce que ça peut être une tactique pour rester à la maison?

J'aimerais avoir des balises.

Merci!

Johanne

 

Réponse

Bonjour Johanne,

Il n’est pas toujours facile de décider si notre enfant peut aller à la garderie lorsqu’il est malade. Le bien-être de l’enfant est le facteur principal à considérer, mais le bien-être des autres enfants du groupe et la contagiosité sont aussi à mettre dans la balance. Et, il ne faut pas se le cacher, garder son enfant à la maison implique son lot de dérangement pour nous aussi!

Tout d’abord, il y a deux règles de base à respecter. Si votre enfant fait de la fièvre, soit 38°C ou plus par la bouche ou 38,5°C ou plus de façon rectale, vous devez le garder à la maison. Aussi, si vous soupçonnez que votre enfant puisse être atteint d’une maladie contagieuse comme la varicelle, le parvovirus ou la gastro, il doit éviter d’aller à la garderie. Le rhume est une maladie très contagieuse, mais cela ne devrait pas empêcher votre petit d’aller passer la journée avec ses camarades. Lors de la sortie des symptômes, votre enfant a déjà donné son rhume à ses amis! Un nez qui coule ne devrait donc pas être un problème.

Lorsque vous évaluez si votre enfant peut ou non aller à la garderie, demandez-vous toujours quel genre de journée il risque de passer. Aura-t-il besoin de prendre des médicaments? L’éducatrice aura-t-elle le temps de lui accorder davantage d’attention? Pourra-t-il se retirer dans un petit coin plus tranquille pour se reposer au besoin? Vous pouvez aussi vous placer dans les souliers de l’éducatrice et des autres enfants fréquentant le service de garde. Seront-ils grandement pénalisés de la présence de votre enfant ou la journée sera-t-elle plus ou moins semblable à toute autre.

Du point de vue médicament, sachez que l’éducatrice n’a ni les connaissances appropriées ni le droit légal d’administrer tout médicament à un enfant sous sa responsabilité. La seule exception: une autorisation écrite et signée de votre part. Si possible, planifiez l’administration d’un médicament à l’extérieur des heures de garderie. Si cela n’est pas possible, discutez-en avec l’éducatrice de votre enfant afin de faciliter le tout pour elle et votre petit.

Finalement, il est en effet possible qu’un enfant développe certains problèmes physiques pour éviter une situation qui le perturbe. Si vous croyez que ce soit le cas de votre enfant, questionnez-le. Y a-t-il quelque chose à la garderie qu’il n’aime pas, qui le dérange? A-t-il peur de quelque chose ou de quelqu’un?

Votre jugement est important dans la décision d’envoyer ou non votre enfant à la garderie. Une bonne communication avec son éducatrice pourra aussi vous aider grandement. En discutant avec elle, en vous en faisant une alliée, elle vous donnera son avis sur la condition de votre enfant et vous aurez plus confiance que la journée se passe bien. Il n’est pas inhumain d’envoyer un enfant malade à la garderie si vous croyez qu’il va tout de même relativement bien. Si la situation s’envenime ou que votre éducatrice n’a pas la même opinion, vous pourrez toujours revenir à la maison avec votre rejeton.

Amélie Chiasson, inf. B.Sc.

Laissez un commentaire

Photo de Amélie Chiasson

Amélie Chiasson

Infirmière clinicienne

Voir tous les billets >>

L'infolettre

Les incontournables

Sondage

De quelle façon magasinez-vous les fournitures scolaires?
Voir tous les sondages >>