Devenir parents

Chéri, je suis enceinte… 10 façons de faire l’annonce au futur papa!

Libellés : Devenir parents, Vie de famille Publié le 02-01-2013 à 20:37

La plupart d’entre nous passons nos tests de grossesse seules, dans la salle de bains. Aussitôt que la petite croix apparaît sur le bâtonnet, on est envahies par un flot d’émotions... Puis, LA question surgit: comment va-t-on annoncer ça à son amoureux?

Voici 10 manières de faire l’annonce au futur papa. Prière de lire ceci si vous ne voulez pas finir comme moi, avec une anecdote d'annonce ratée à raconter à sa progéniture!

 

01   La ratée

J’avais imaginé mille scénarios durant les deux années où mon copain et moi avons dû nous sacrifier (raclement de gorge, ici) pour nous reproduire. De l’annonce super-officielle, faite au cours d’un moment hyper-romantique, jusqu’au test envoyé par la poste à son bureau, il n’y a rien que je n’avais pas envisagé... Mais la vie a fait en sorte que je lui ai fnalement annoncé tout bêtement la nouvelle dans la voiture, alors que nous étions en route vers un resto, en lui expliquant pourquoi je ne voulais pas acheter de bouteille de vin pour accompagner le repas. J’ai instantanément senti le «l» de loser se tatouer sur mon front. Et mon copain, rajoutant inconsciemment de l’eau au moulin de mon humiliation, s’est exclamé: «T’es donc bien mauvaise pour annoncer ça», avec un sourire en coin, suivi d’un «yessss» bien senti (ouf!).

 

02     La classique

Il suffit de faire le tour de ses amies pour se rendre compte à quel point ils sont nombreux, les papas, à assister au résultat d’un test de grossesse... S’il y a des filles qui acceptent que le papa reste dans la salle de bains du début à la fin, la plupart se «gardent quand même une petite gêne», le temps de faire pipi sur le petit bâton. «Mon chum avait le nez collé contre la porte pendant que je faisais le test. Aussitôt que la petite croix est apparue sur le bâton, j’ai ouvert la porte pour lui flanquer le résultat sous les yeux. On s’est jetés dans les bras l’un de l’autre; on était tous les deux très contents! Mais disons que ç’a été assez instantané comme annonce... Je n’ai même pas eu le temps de penser à la façon dont j’aurais pu lui annoncer la nouvelle.»

— Jasmine, d’Orford

 

03        L’anticipée

Certaines sont bien décidées à tomber enceintes et font tout pour arriver à leurs fins. Le jour de la grande annonce, l’effet de surprise est moins fort, mais la joie demeure au rendez-vous! «Je prenais ma température quotidiennement pour connaître le jour exact de mon ovulation. Cette fois-là, alors que j’ovulais «dans le tapis», mon copain était à l’extérieur de la ville pour un congrès. Eh bien! j’ai fait cinq heures de route pour aller le rejoindre... Le lendemain matin, durant le déjeuner, je lui ai dit sur un ton déterminé: “Ça y est, je suis enceinte!” Je le savais au fond de moi. Alors, la journée où je lui ai of_ ciellement annoncé que je l’étais effectivement, il n’a pas été très surpris...»

— Hélène, de Napierville

 

04     La surprenante

La décision d’avoir un enfant est parfois longuement mûrie. Malgré tout, on n’ose pas imaginer ce qui peut arriver quand le test est positif. C’est comme si on ne pouvait être parents; on doute presque de sa capacité à se reproduire. Mais il y a des symptômes qui ne trompent pas... «Nous avions un mariage ce jour-là, raconte Charles, et Catherine ne rentrait plus dans sa robe. Je l’ai taquinée à propos de ça, lui disant qu’il fallait qu’elle perde un peu de poids... Puis, nous nous sommes regardés et avons compris qu’elle était peut-être enceinte. Nous avons couru pour acheter un test… Nous n’en croyions pas nos yeux, même si c’était notre désir! Nous, parents? Vraiment? Wouhouuu!»

— Charles, de Dorval

 

05     L’originale

Dans la vie, il y a des filles qui sont originales dans tout: dans leur habillement, dans leur façon de vivre ET dans leurs annonces officielles. C’est qu’elles font preuve d’imagination, ces filles... et elles vont au bout de chaque idée! «À ma première grossesse, ma date d’accouchement était prévue pour le 8 décembre; j’ai donc dit à mon conjoint que j'avais commandé son cadeau de Noël. Comme il insistait pour savoir ce que c’était, je lui ai donné mon test de grossesse. La deuxième fois que je suis tombée enceinte, je lui ai donné deux suces, une rose et une bleue, avec un mot lui demandant laquelle il croyait que nous allions utiliser dans neuf mois. À ma troisième grossesse, j’ai acheté le livre Dérives, de Biz, en écrivant à mon conjoint un petit mot sur la première page.»

— Christine, de Saint-Édouard-de-Napierville

 

Lire la suite >>

  • Yoopa Nuages
  • Par

    Amélie Cournoyer

Laissez un commentaire

L'infolettre

Les incontournables

Sondage

Qu’avez-vous en tête pour les prochaines vacances estivales?
Voir tous les sondages >>