PUBLICITÉ

12 choses qui sont toujours pires le soir

Familles d'aujourd'hui image article
Avez-vous remarqué qu’on ne voit pas toujours la vie de la même façon le soir et le matin? Est-ce la noirceur ou la fatigue qui joue avec nos sens?
 
Voici 12 phénomènes qui sont toujours pires le soir :
 
  1. Les bruits
Le moindre petit bruit devient douteux, lorsqu’il est amplifié par la noirceur. Un petit craquement dans le mur, un coup sec à l’extérieur, un rire démoniaque sous le lit… Tout est plus angoissant. Remarquez, c’est aussi vrai pour le sac de chips qu’on essaie d’ouvrir discrètement quand les enfants sont couchés.
 
 
  1. La peur
C’est connu, les enfants ont souvent des craintes irrationnelles quand vient le temps d’aller au lit. Jamais une imagination n’est aussi débordante que quand c’est le temps de s’inventer des peurs.
 
 
  1. Les pensées inutiles
S’il existait vraiment un bouton pour mettre son cerveau à « off », on le fermerait chaque soir en allant au lit. Mais malheureusement, le petit hamster dans la tête tourne parfois trop vite quand ce n’est pas le temps. Et bonjour l’insomnie.
 
 
  1. Les maux
Le soir, la fièvre est toujours plus forte, les bobos font toujours plus mal, les symptômes de n’importe quoi sont toujours pires. Même pour les grands.
 
 
  1. Les fringales
Ah qu’il est difficile de résister à l’appel du garde-manger en milieu de soirée.
 
 
  1. Les maringouins
Une blague cruelle et inutile de Dame Nature. Ou alors un incitatif à aller nous coucher au lieu de veiller dehors.
 
 
  1. Les effets de la caféine
Le matin, ça nous prend 4 cafés avant de pouvoir être le moindrement fonctionnel. Mais prenez un minuscule café après le souper et hop, on le regrette jusqu’au milieu de la nuit.
 
 
  1. Les crises des enfants
Tout semble plus exagéré, le soir. Quand la fatigue des enfants se multiplie à l’impatience des parents, tout est mur pour une explosion épique. Et avouez que les pleurs d’un bébé sont bien pires à deux heures du matin qu’à deux heures de l’après-midi.
 
 
  1. La libido
Le démon du midi est un amateur à côté de celui de minuit.
 
 
  1. Le poids
Ne JAMAIS se peser avant de se coucher (surtout si vous avez abusé du point 5). Gardez ça pour le matin, c’est pas mal plus encourageant.
 
 
  1. Les sonneries de téléphone
Un téléphone qui sonne après 22h, ça donne toujours la frousse. Après minuit, c’est l’angoisse totale.
 
 
  1. Le doute
On ne doit jamais prendre de grandes décisions quand il fait noir, me disait souvent une amie. Et c’est bien vrai. On réfléchit mal, on s’emballe, on doute, on culpabilise, on s’énerve… Bref, on n’a pas les pensées toujours claires. Mieux vaut attendre que la lumière revienne.
 
 
Là-dessus, bonne soirée!