PUBLICITÉ

Qu’est-ce que l’aliénation parentale?

Familles d'aujourd'hui image article

Question :

Bonjour, je me questionnais sur le phénomène de l'aliénation parentale. Est-ce qu'il y a divers degré? Comment peut-on obtenir de l'aide à ce sujet?  

Depuis que j'ai obtenu la garde légale de mon fils de 9 ans, mon ex ne le prend pas.  Si bien que lors de ses visites, c'est la campagne de «salissage» et de dénigrement.  Toutes les activités/façons de faire/routine/dépenses faites ici sont automatiquement dénigrées. De plus en plus, dans la tête de mon fils, je suis moche, plate et sans intérêt alors que son père est le plus fin, le plus fort et fait tellement pitié d'être victime de tant d'injustice.... Mon fils est très affecté par la présente dynamique et malgré quelques tentatives de discussion, le climat demeure toujours aussi tendu. 

Je dois vous avouer que c'est parfois difficile de vivre comme ça et que tout cela engendre des conflits dans mon couple et avec les autres membres de la famille.  Je m'efforce de donner un foyer stable à mon garçon et de lui faire plaisir, mais on dirait que ce n’est jamais assez.  

Chez son père, la moindre petite joie est amplifiée alors qu'ici, on a beau se fendre en quatre, il n'apprécie rien.  Malgré plusieurs avertissements de ma part le petit jeu continue, parfois sournoisement mais c’est bien présent.  Je m'efforce de ne jamais parler en mal de son père en sa présence, mais j'avoue m'être échappé quelques fois quand la pression était trop forte.  Quoi faire?  J'ai entendu parler d'une évaluation psychosociale mais je n'ai pas les moyens financiers et de plus, j'ai peur que tout ça rende mon fils encore plus anxieux... et de susciter de la colère chez lui.

Merci de votre réponse.

 

Réponse :

Bonjour, 

Vous êtes dans une situation difficile à vivre. Bravo, vous êtes très à l’écoute des besoins de votre enfant. Il serait très facile d’embarquer dans le même jeu que son ex-conjoint. La séparation n’est facile pour personne et malheureusement certains parents perdent de vue le bien-être de leur enfant. La frustration et la tristesse viennent embrouiller leur jugement face à l’attitude responsable qu’ils devraient adopter en tant que parent. Il y a effectivement plusieurs degrés d’aliénation parentale. En général, le parent aliénant est celui possédant la garde mais le contraire est aussi possible.

Toutefois, il faut aussi être conscient qu’avec ou sans campagne de «salissage», votre fils pourrait trouver ses visites chez son père plus géniales que le quotidien avec vous.  Si le père impose peu de limites lorsqu’il voit son enfant sous prétexte qu’il ne le voit que très peu, l’enfant aura tendance à le préférer en comparaison avec les règles imposées chez sa mère. ;)

Vous dites avoir avertit le père plusieurs fois mais avez-vous tenté d’en discuter ouvertement avec celui-ci sans tomber dans le reproche? Le but n’étant pas de trouver le coupable mais de se recentrer sur les besoins de votre fils. Quel parent ne veut pas le bien-être de son enfant? À mon avis, vous auriez avantage à faire ce type de requête à votre ex-conjoint par courriel afin de garder une preuve écrite de votre tentative de régler la situation. De plus, étant donné que vous n’êtes pas en contact direct avec l’autre, vous avez le temps de bien réfléchir à ce que vous allez lui dire afin d’éviter tout reproche ou sarcasme qui pourrait empêcher l’autre parent de s’ouvrir à cette option, par protection.  Un endroit neutre serait de mise pour ce type de rencontre et parfois il est préférable d’être en présence d’un médiateur familial afin d’éviter que la discussion dérape étant donné le niveau de tension entre les deux parents. 

Je pense qu’il serait aussi important de noter les situations où vous trouvez l’attitude du père inadéquate. C’est-à-dire de noter des faits et non votre interprétation d’un événement afin d’avoir un portrait réaliste de la situation. Vous êtes convaincue que l’attitude du père nuit à votre enfant? Alors, n’hésitez surtout pas à vous adresser à la cour afin de faire cesser cette situation.

Je précise que ceci est ma vision, je ne suis pas avocate. Les mieux placés pour vous conseiller d’un point de vue légal sont les avocats en droit de la famille. Il pourrait donc être judicieux d’aller consulter pour mieux comprendre quelles sont vos options. Ce dont je suis sûre est que ce climat de tension place votre fils dans un conflit de loyauté entre ses parents et cela peut effectivement lui nuire.

Voici quelques ressources pouvant vous venir en aide :

  • Vous pouvez consulter educaloi.qc.ca afin d’en apprendre davantage sur vos droits de parent gardien.
  • Médiation Québec.ca : tout sur la médiation familiale et ses règlements. Vous pourrez aussi  y trouver un médiateur près de chez vous.
  • Barreau du Québec : Trouver un avocat ou un avocat-médiateur.
  • La Clinique juridique Juripop : La Clinique juridique Juripop est un organisme à but non lucratif dont le principal service est d'offrir des consultations juridiques gratuites à la population qui n'est pas admissible à l'aide juridique gouvernementale, mais qui n'a pas les moyens de payer les services d'un avocat.  Cette clinique est située à Saint-Constant.

 

Je tiens à préciser que Juripop est un organisme sans but lucratif et qu’ils ne peuvent accepter tous les dossiers. Cependant, cet organisme est une merveilleuse initiative de Marc-Antoine Cloutier et Julien David-Pelletier et je vous encourage à faire votre part pour les aider à continuer d’aider les gens en faisant un don à leur organisme par le biais de leur site.

Hélène Fagnan
coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!