PUBLICITÉ

Conseils pour les dodos compliqués

Organisation 2-3 ANS image article

Question :

Bonjour à vous !
J'ai une petite fille de 2 ans et demi qui ne veut pas dormir dans son lit.  En fait, je réussi à la coucher dans son lit, elle s'endort mais presque toujours 4 heures plus tard, elle se réveille et veut venir coucher avec moi dans mon lit.  Je ne veux pas et je la remets dans son lit mais c'est fini pour la nuit.  Elle ne se rendort pas et je dois rester dans sa chambre avec elle sinon c'est la panique. 

Je suis épuisée et je manque de ressources.  J'ai malheureusement déjà cédé à plusieurs reprises et je l'ai laissée venir se coucher avec moi, mais je voudrais changer cette habitude.  Elle a eu quelques changements dans sa vie dernièrement, entres autres, elle a changé de garderie (c'est moi qui l'avais en garderie en installation avant.  Elle était dans mon groupe depuis toute petite).  Son père est aussi moins présent puisqu'il travaille maintenant de soir et nous avons déménagé au mois de juin dernier.  À la garderie, elle s'adapte très bien et l'éducatrice me dit que tout va bien dans la journée, qu'elle est enjouée, très active et qu'elle ne fait jamais de crise.  Le problème, c'est à la maison et surtout l'heure du dodo.

Son père n'est pas sur la même longueur d'ondes que moi.  Aussitôt qu'elle pleure, il va la consoler et lui donne ce qu'elle veut.  Je ne sais pas si elle s'attend au même traitement de ma part pour la nuit ?  Elle pleure, donc je la laisse venir dans notre lit ?  Aidez-moi, je ne sais plus trop quoi faire.  Elle a une routine bien établie mais rien ne fonctionne.  Je la laisse venir voir la télé dans mon lit avec moi quelques minutes et ensuite je lui dis que c'est l'heure du dodo et je l'amène dans sa chambre.  J'ai essayé de mettre une chaise dans sa chambre et de me déplacer vers la porte tranquillement et ça fonctionne, elle s'endort assez vite.  Le problème c'est qu'elle se réveille à chaque nuit.  Au secours.  Une maman fatiguée.
 
Brigitte

 

Réponse :

Bonjour Brigitte, 

Si je comprends bien, vos nuits sont courtes!! ;) Un des premiers éléments que j’aimerais soulever est que votre conjoint et vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes. Une des premières étapes devrait, à mon avis, de trouver un consensus entre vous afin d’envoyer des messages claires à votre enfant, ce qui sera sécurisant pour elle par la même occasion. 

J’aurais quelques questions pour débuter...

  • Depuis quand a-t-elle ce comportement?
  • Quand votre conjoint est à la maison le soir, comment agit-il?
  • Les nuits où elle ne se réveille pas, que pouvez-vous noter du différent?
  • D’après vous quelle en est la cause? Fait-elle des cauchemars? A-t-elle peur du noir?
  • Que voulez-vous dire par « c’est la panique »? Quel est son comportement? Selon vous, elle a se comportement pour obtenir ce qu’elle désire ou parce qu’elle est vraiment anxieuse?
  • Lorsque vous la ramener dans son lit, est-ce que vous lui parlez? Est-ce que vous établissez un contact visuel? Combien de temps dure cette négociation du retour au lit? Est-ce qu’elle en retire un gain relationnel?
  • Combien de fois et combien de temps avez-vous essayé  de ne pas rester dans sa chambre avec elle afin qu’elle se rendorme seule?
  • Que voulez-vous dire par « Elle a une routine bien établie mais rien ne fonctionne. »? La routine ne fonctionne pas ou bien malgré que la routine du dodo se passe bien elle se réveille tout de même?

 

Voici quelques pistes de solution

Lui dire clairement quelles sont vos attentes envers elle. « À partir de ce soir, je veux que tu restes dans ton lit quand tu te réveilles la nuit et que tu te rendormes toute seule. On se revoit demain maintenant. » Dites-lui à quel point vous avez confiance en elle et que vous savez qu’elle y arrivera. Bien évidemment, il ne faut pas s’attendre à ce qu’elle réussisse du premier coup. 

Vous pourriez afficher un tableau de renforcement positif à côté de son lit et lui expliquer qu’à chaque nuit où elle restera dans son lit, elle pourra y coller l’autocollant de son choix à son réveil le matin. Vous pourriez aller acheter de beaux autocollants avec elle. Vous pouvez vous procurez un ensemble de tableaux de renforcement ainsi qu’un petit guide d’utilisation sur notre boutique en ligne. Il est important de se rappeler que ce type de support visuel avec une récompense matérielle ne doit être utilisé que temporairement et ne jamais remplacer le renforcement positif relationnel (verbal ou non verbal). 

Lorsqu’elle se réveille et vient vous rejoindre, ramenez-la dans son lit à chaque fois qu’elle en sortira. « Je veux que tu restes dans ton lit la nuit. La nuit est faite pour dormir. » Soyez le plus neutre possible. Après lui avoir dit une fois qu’elle doit se rendormir seule, ne tentez pas de négocier. N’établissez pas de contact visuel. Raccompagnez-la doucement dans son lit pour retourner aussitôt dans votre chambre peu importe sa réaction. Le lendemain matin, prenez le temps de la féliciter pour ses efforts. 

Je vous propose aussi la lecture de trois réponses déjà publiées.

Réponse YOOPA :

Mon enfant ne veut plus s’endormir seul

Les nuits sont devenues un cauchemar

Réponse Nanny secours :

La nuit, chacun dans son lit!

Vous pouvez aussi consulter nos livres de références proposées sur notre page Facebook dans notre album « Le sommeil ». 

Pour vous aider au niveau de la constance et la cohérence parentale ainsi que pour en savoir davantage sur les types de renforcement positif, je vous invite à lire deux de nos livres électroniques.

Avez-vous du plaisir à être parent? L’harmonie familiale est possible.

SOS discipline - Pourquoi, quand et comment?

J’aimerais ajouter que les pistes qui vous sont proposées peuvent ne pas être adéquates dans le cas où votre fille vit une réelle angoisse. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter un coach familial pour vous aider à identifier la source de cette anxiété.

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!