PUBLICITÉ

Garder ou pas les gribouillis de nos petits?

Parents image article

Oui, je l'avoue, je suis coupable!

J'ai besoin de me confesser. Mes enfants ne le savent pas, mon conjoint non plus, mais je fais régulièrement quelque chose dans leurs dos et je ressens le besoin de m'en repentir. Je me sers donc de cette tribune pour me vider le coeur et espérer secrètement de ne pas être la seule à commettre ce crime... s'il en est un bien sûr!

Avec 3 enfants, bientôt 4, j'ai réalisé que si je conservais tout, absolument tous les bricolages et autres oeuvres d'art qui reviennent chaque jour de la garderie ou de l'école, il faudrait louer un entrepôt pour tout ranger. Alors voilà, chaque jour je jette au recyclage plusieurs de leur gribouillis sans que personne ne s'en rende compte!

C'est dit! Ouf, ça fait du bien!

Attention, je ne me débarrasse pas de tout. Je sélectionne ici et là, des dessins dignes de mention ou des exploits susceptibles de leur rappeler de beaux souvenirs quand ils quitteront la maison, un jour, et qu'ils fouilleront dans la boîte remplie de souvenirs d'enfance que je leur remettrai.

Mon conjoint est plutôt du type à tout conserver, on ne sait jamais! Moi, je suis plutôt du genre à faire du ménage et à donner ou jeter de façon compulsive, je déteste les «traîneries» et les tiroirs qui débordent de choses inutiles.

Récemment, je me suis fait prendre en flagrant délit par mon plus vieux à qui j'avais demandé de me donner un coup de main avec le bac de recyclage. Il est revenu avec, dans ses mains, une pile de dessins en me demandant comment tout ça avait abouti dans le bac bleu. Prise de panique, je lui ai simplement dit que ça devait «sûrement être une erreur»... Mauvaise mère!

Comment lui dire que je ne peux pas tout garder? Que ce que je mets au recyclage ne veut pas dire que ce n'est pas digne de se retrouver sur le mur avec les autres dessins?

Une amie m'a parlé d'une maman qu'elle connaît qui photographie tous les bricolages et dessins et fait un album avec les photos prises. Intéressant, mais ce n'est pas comme l'original.

C'est comme les livres et les cahiers d'école... on garde, on jette, quoi et jusqu'à quand exactement?

Personnellement, j'ai une grosse boîte que ma mère m'a remise quand j'ai quitté la maison. C'est une boîte qui me suit à chacun de mes déménagements. Je suis incapable de m'en débarrasser. Honnêtement, ça fait une éternité que je ne l'ai pas ouverte. Mais je sais qu'elle est là, quelque part dans la maison. J'aurai 40 ans l'an prochain, je suis certaine que mon conjoint ira fouiller dans cette boîte pour montrer des photos de moi à l'adolescence dont je ne suis pas vraiment fière... On a tous fait des erreurs de style n'est-ce pas? J'avoue qu'il y en a des pires que d'autres... ouf juste d'y penser ça fait mal! J'ai aussi retrouvé dans cette boîte un travail d'écriture que j'ai fait au secondaire et en le relisant, j'avais peine à croire que c'était moi qui avais écrit ça.

Ceci dit, les souvenirs sont importants. Ils nous définissent. C'est important de garder certaines choses de notre passé. Je trouve juste difficile en tant que parent de choisir ce qu'on conserve précieusement et ce que l'on jette à la poubelle quand ça concerne nos enfants.

Quand ils seront plus grands, je les ferai participer au processus de sélection. Pour l'instant, j'y vais avec mon instinct et je me dis qu'on pourra, un jour, faire le ménage ensemble et les laisser décider ce qui les définit à travers leurs souvenirs.