PUBLICITÉ

Maman épuisée !

Parents 2-3 ANS image article

Question :

Bonjour à vous,

Je me présente Julie, maman d'une petite fille de 2 ans et demi et enceinte de 37 semaines de ma deuxième fille.  Voilà, je vous écris car nous vivons le  terrible two, ou du moins depuis qu'elle a eu 2 ans, elle nous «test». Je dois vous avouer que par moment, je n'aurais qu'une envie et c'est de fermer la porte et de la laisser crier.

Bref, je ne sais plus quoi faire pour me faire écouter et pour qu'elle cesse ses crises.  Le plus gros de mes problèmes est l'heure du coucher.  Nous avons une routine bien installée et juste avant le dodo c'est la toilette, brosser les dents et enfin l'histoire ou la chanson (je la laisse choisir entre l’une ou l'autre).  Ma fille est très négociatrice; lorsque j'ai fini l'histoire ou la chanson je lui demande mon bisou et mon câlin et elle me demande une autre chanson.  Je lui réponds que la chanson est terminée, que maman lui en chantait juste une.  Elle s'acharne à en vouloir une autre, mais je ne cède pas.  Dès le bisou donné et le bonne nuit souhaité, je sors de sa chambre et elle se met à hurler à pleins poumons soit qu'elle veut encore une chanson, soit qu'elle veut que je mette ses doudous sur elle, soit de l'eau, soit pipi bref, tout pour ne pas que le dodo commence.  Je la laisse crier mais elle se lève et me relance dans le salon, je la ramène dans son lit en lui disant que c'est l'heure du dodo mais elle crie toujours.  Elle se relève et aux autres reprises je la ramène dans son lit sans lui parler.

Bien sûr, tout cela se passe dans les hurlements intenses de ma fille et moi, à veille d'accoucher, je n'en peux plus, je suis sur le bord de la crise, de me cacher et de pleurer tellement je suis fatiguée. Je ne peux m'empêcher de penser si  ce cauchemar va durer encore après la naissance de mon bébé!

J'ai essayé le carton de renforcement, au début, elle aimait bien l'idée d'avoir une étoile pour les beaux dodos sans crises mais, ça n'a pas duré, et d'ailleurs, elle n'a jamais réussi à obtenir sa récompense au bout de la semaine comme il y avait toujours au moins un soir où elle faisait encore sa crise donc, elle n'avait pas son étoile le lendemain matin.  

Ses crises du terrible two sont moins nombreuses qu'il y a quelques mois, j'ai remarqué une amélioration mais, elle essaye encore de négocier et si je lui tiens tête, elle fait sa crise.  Elle finit souvent par s'endormir dans ses pleurs, morte de fatigue.  

Elle n'est pas aussi pénible à tous les soirs mais bien sûr, en sachant que je suis sur le point d'accoucher, je voudrais bien faire cesser tout cela. Le seul moyen que nous avons trouvé pour qu'elle écoute un brin, c'est de fermer sa lumière et de lui dire que lorsqu'elle se calmera, nous ouvrirons la lumière à nouveau.  Juste pour vous donner une idée, je vais la border vers les 19h30 et souvent, à 21h elle me demande encore de l'eau ou bien pipi ou tout ce qu'elle a déjà eu.  Moi j'ai mal au bassin, je suis fatiguée de me relever et tout ce que je désire c'est qu'elle se couche comme une grande fille sans dire un mot.  Voilà, je vous demande conseil car je suis à court de ressources et surtout, je voudrais vivre la joie d'avoir un deuxième enfant et non toujours être fâchée de ne pas me faire écouter par ma plus grande.

Merci beaucoup !!!

Julie

 

Réponse :

Bonjour Julie,

Ouf! Pas facile étant donné votre état. Selon ce que vous m’avez écrit, vous semblez intervenir de la bonne façon. Votre conjoint aussi applique la même chose? Vous appliquez cette façon de faire depuis combien de temps?

Une des choses qui m’a interpellée dans votre courriel est l’utilisation du tableau de renforcement positif. L’outil semble lui plaire mais vos attentes sont un peu trop hautes. Pour qu’elle ait envie de se forcer à réussir, elle doit vivre des réussites. Vous devez donc adapter votre objectif en fonction de ce qu’elle est capable de faire. Vous pourriez commencer par quatre soirs sur sept pour avoir sa surprise. Si elle l’obtient, vous gardez le même objectif pendant environ deux semaines et ensuite vous augmentez à cinq soirs sur sept. Plus elle obtiendra des réussites, plus elle aura envie d’en obtenir. Pour le moment, c’est beaucoup trop décourageant pour elle.

Je vous invite à consulter les liens suivants où je parle de l’utilisation adéquate des tableaux de renforcement positif :

 

Pour le reste, commencez par accueillir votre nouveau bébé et tentez de vous reposer.  ;) Plusieurs réponses précédentes sur le dodo et le « terrible two » pourront vous donner des pistes intéressantes d’intervention. La situation persiste malgré votre constance? N’hésitez pas à consulter un coach familial de votre région qui pourra vous guider dans la façon de faire la plus adaptée à votre famille.

J’espère vous avoir tout de même un peu aidé.

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!