PUBLICITÉ

Sièges d’auto et date d’expiration: 5 choses à savoir

Sécurité image article

Selon la Société d’assurance automobile du Québec, chaque année plus de 1 000 enfants meurent ou sont blessés dans un accident d’auto sur le territoire québécois. Quand un siège d’auto permet de réduire de jusqu’à 70 % les risques de mortalité et de blessures graves, on comprend bien toute son importance.

Cependant, pour en tirer une pleine protection, le siège d’auto doit être utilisé correctement. Et l’un des premiers critères est le respect de la date d’expiration du siège.

Pourquoi les sièges d’auto pour enfants ont-ils une date d’expiration?

Avec le temps, la qualité des matériaux finit par se détériorer. Le soleil et l’utilisation fréquente assèchent ou endommagent le plastique, les étiquettes de sécurité deviennent difficiles à lire, les dépôts de nourriture et de liquides peuvent empêcher certaines composantes de se déployer correctement… Dans l’éventualité d’une collision, plutôt que de se « tordre » et d’absorber l’impact, le siège d’auto pourrait éclater et ne pas protéger l’enfant correctement.

Où se trouve la date d’expiration du siège d’auto? 

La loi canadienne exige que tous les sièges d’enfants vendus au pays indiquent une date d’expiration. Cependant, comme il n’y a pas de normes quant à la façon d’afficher cette information, elle peut varier d’un fabricant à l’autre. Il s’agit généralement d’un autocollant, mais il pourrait être apposé à un endroit qui n’est pas visible une fois le siège installé, ou encore, d’une indication dans le guide d’utilisation. 

Peut-on utiliser un siège d’auto usagé, si la date d’expiration est encore valide?

La SAAQ et Transports Canada déconseillent fortement l’utilisation d’un siège d’auto de seconde main, car cela demande des précautions supplémentaires. En plus de la date d’expiration, vous devez vous assurer que :

  • Le siège n’a jamais été impliqué dans un accident
  • Le siège n’a jamais fait l’objet d’un rappel
  • L’étiquette de Transports Canada y est encore apposée
  • Toutes les pièces sont présentes et intactes
  • Le siège est conforme aux plus récentes normes de sécurité

 

Enfin, vous devrez entreprendre des démarches auprès du fabricant pour vous assurer d’être avisé si un rappel du produit devait survenir plus tard.

Quelle est la date d’expiration d’un siège d’auto?

La date exacte varie d’un manufacturier à l’autre, en fonction de la qualité des matériaux utilisés, mais se situe généralement entre 5 et 9 ans.

Voir tableau des dates d’expiration (par Transports Canada)

Si vous prévoyez avoir plus d’un enfant, faites le calcul : il peut être avantageux d’investir dans un siège d’auto d’une marque plus dispendieuse, mais que vous pourrez réutiliser pour un prochain bébé.

Que faire avec un siège d’auto expiré? 

Il ne faut surtout PAS le remettre à une œuvre de bienfaisance, à son entourage ou le conserver « au cas où ». Sa sécurité est désormais compromise et il doit être détruit.

Il est recommandé de mettre le siège aux ordures, dans un sac opaque. Si vous le mettez en bordure du chemin, prenez le temps de couper les sangles et d’indiquer au crayon-feutre permanent « EXPIRÉ – NE PAS UTILISER ». Vous devez prendre les précautions nécessaires pour vous assurer qu’un siège fautif ne sera pas réutilisé, mettant en danger la vie d’un enfant.