PUBLICITÉ

La naissance d’une petite sœur bouleverse une fillette de 3 ans

Besoins et solutions image article

Question :

Bonjour! 

J'aimerais votre avis concernant une situation à la maison avec nos deux filles. J'ai accouché il y a 5 semaines et notre première fille a présentement 3 ans. C'est vraiment une petite fille très éveillée, qui respecte très bien nos demandes, mais elle a toujours reçu beaucoup d'attention de son entourage. Elle adore sa sœur et nous l'impliquons beaucoup dans toutes les tâches.

Elle a récemment fait de petites réactions à la naissance, comme quelques pipis par terre, quelques régressions à la garderie, mais tout cela est maintenant réglé. Par contre, dernièrement, nous avons une nouvelle problématique. J'aimerais avoir un avis supplémentaire à savoir si nous agissons correctement.

Depuis la naissance de sa sœur, elle n'aime plus aller se coucher, avant c'était plutôt un plaisir pour elle. Elle dit maintenant qu'elle n'aime pas faire dodo. Les siestes sont aussi plus difficiles, elle joue à la place de dormir et je dois la chicaner. Le soir, quand on la couche, elle se lève souvent 10 minutes après pour aller faire caca et elle s'éternise dans la salle de bain. Avant si cela arrivait, 2 minutes à la toilette et elle se recouchait sans qu'on ait rien à dire ni à faire. À l'heure où elle se couche, notre bébé a souvent une période d'éveil. Donc, on s'en occupe. Il faut noter que jamais nous n'avons eu de problèmes avec son sommeil. Au contraire, tous étaient émerveillés à quel point il était facile de la coucher, que ce soit pour ses siestes ou le soir, une histoire de 5 minutes et c'était réglé. Nous n'avons changé absolument rien de la routine du dodo alors je crois qu'elle ne veut pas dormir car elle est consciente qu'on est toujours avec sa petite sœur pendant ce temps.

Avant la naissance elle a déjà fait des cauchemars mais rien de terrible. Depuis, cela fait 3 fois qu'elle nous fait des crises nocturnes affreuses. Elle crie à en perdre la voix, elle nous appelle et elle dit qu'il y a un monstre. Cela s'est produit cette nuit alors mon conjoint est allé la voir. Il lui demandait où ça un monstre? Regarde il n'y a rien! Mais elle était tellement dans sa crise, elle criait vraiment comme si c'était la pire terreur de sa vie, ce qu'il disait ne changeait rien et elle ne répondait pas à ses questions. Habituellement, elle finit par se recoucher, on lui donne un verre d'eau pour lui changer les idées, mais cette nuit cela n'a pas fonctionné. Après le verre d'eau la crise a recommencé plusieurs fois. Elle a fait une crise dans le corridor en courant sur place, elle s'est cachée dans la salle de bain... ce n'est donc pas évident à gérer avec les nuits déjà courtes que nous avons.

J'en déduis qu'elle fait peut-être ça pour attirer notre attention, elle est consciente qu'on se lève pour sa sœur dans la nuit... Donc j'ai essayé de ne pas lui parler de ma chambre pendant ses crises, d'aller la voir qu'une seule fois et de l'avertir que si elle crie de nouveau, je ne reviendrai pas car il faut dormir, mais cela n'a pas fonctionné. Elle s'est levée, a couru dans notre chambre, dans le corridor et la salle de bain. Elle semble réellement avoir très peur. Causerait-elle cette peur  elle-même? Car elle se crée une angoisse en criant sans cesse. Elle ne semble plus rationnelle durant ces moments, comme si elle était sur l'adrénaline. Elle me fait penser à quelqu'un qui a très peur des abeilles, par exemple, et qui part à courir et à crier en pensant qu'une abeille le poursuit et que peu importe si nous disons qu'il n'y a rien, cette personne agite les bras et remue frénétiquement jusqu'à temps qu'il sache qu'il est à l'abris dans la maison et que dans une maison c'est ok. J'ai essayé de ne pas réagir pour ne pas lui donner de l'attention et renforcer le comportement, mais au bout de 30 minutes, impossible de la laisser crier sans arrêt dans la salle de bain. Il a fallu se relever, elle a finit par s'endormir d'épuisement.

Je sais que nous n'avons essayé cette stratégie qu'une seule fois, mais mon questionnement est à savoir si nous avons pris la bonne décision concernant notre méthode. Je crois qu'elle réagit à la naissance de sa sœur... mais d'un coup que je me trompe et qu'elle fait des terreurs nocturnes? Parents ingrats, on ne la réconforte pas croyant qu'elle cherche l'attention, traumatisme à coup sûr... Vous en pensez quoi?

Merci de vos conseils!!

Une maman inquiète de ses interventions

 

Réponse :

Bonjour chère maman inquiète, 

Je vous rassure tout de suite, le traumatisme est peu probable à ce stade-ci! ;) Je trouve que vous analysez très bien la situation. Ce sont effectivement des options à envisager. Je n’ai malheureusement pas LA réponse. Est-ce que votre fille a des terreurs nocturnes? Difficile à dire avec les informations dont je dispose. Les terreurs nocturnes ont normalement lieu en début de nuit et peuvent être extrêmement impressionnantes car l’enfant a l’air réveillé. Cependant, il n’en garde aucun souvenir à son réveil. À 3 ans, le monde imaginaire est très présent et il n’est pas rare de voir apparaître des peurs de toutes sortes (loup, monstre, noirceur, etc.). De plus, votre fille vit de grands changements dans sa vie en ce moment. Il est fort possible qu’elle se demande pourquoi elle doit aller se coucher pendant que sa petite sœur se fait cajoler par ses parents.

Il est très plausible que votre fille réagisse à la naissance de sa petite sœur. Ceci combiné à l’éclosion de certaines peurs, peut venir jouer peut-être sur la qualité de son sommeil. À mon avis, dans un cas comme dans l’autre, elle a besoin d’être rassurée. Elle doit se faire rassurer qu’elle a toujours sa place dans la famille et a besoin de se faire accompagner pour faire face à ses peurs.

Voici quelques idées d’interventions en lien avec l’arrivée de sa petite sœur...

  • Avoir des moments privilégiés avec elle où il n’est aucunement question de sa sœur. Des moments où elle est le centre d’attention. Laissez-lui le plaisir de choisir l’activité ou le jeu et suivez-la dans son monde.
  • Racontez-lui des histoires sur le sujet afin qu’elle puisse s’identifier au personnage. Vous pourrez profiter de cette occasion pour ouvrir une petite discussion sur la situation. Être à l’écoute et empathique à sa nouvelle réalité.
  • Comment elle trouve ça elle, d’avoir maintenant une petite sœur. Ça a des avantages et des désavantages. Les identifier en les verbalisant clairement pourra peut-être l’aider à mieux gérer sa nouvelle situation familiale.

 

Réponses YOOPA précédentes sur le sujet :

 

En ce qui concerne ses peurs, voici d’autres suggestions :

  • Les livres d’histoire sont ici aussi un bon moyen pour aider l’enfant. Ceux-ci vous permettent de parler de ses peurs et de les identifier.
  • Vous pourriez lui proposer de dessiner ce qui lui fait peur dans le but qu’elle extériorise ce qui l’angoisse.
  • Il est important de bien doser afin de ne pas trop tenter de la rassurer afin qu’elle n’en vienne pas à la conclusion qu’elle a raison d’avoir peur. Vous reconnaissez ses peurs, vous l’aidez à y faire face, mais vous ne tentez pas d’éviter celles-ci. Il est vrai que dans votre situation, il vous est très difficile d’éviter sa peur car elle doit dormir tous les soirs! ;)

 

Réponses YOOPA précédentes sur le sujet :

 

Réponse Nanny secours :

 

Plusieurs livres ET de références vous sont proposés dans notre page Facebook dans les albums photos suivants :

 

Si toutefois le comportement de votre fille devient récurrent, je vous suggère de consulter un coach familial qui pourra venir observer et vous accompagner dans la mise en place d’interventions adaptées aux besoins spécifiques de votre famille.

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com

 

Vous aimeriez poser une question à l'expert? Écrivez ici!