PUBLICITÉ

C’est mathématique: Entre le 2 et le 4, il y a … le Tab*** de 3!

Croissance bébé et enfant 2-3 ANS image article

La notoriété du Terrible 2 n’est plus à faire. Celle du F*** Four se porte assez bien elle aussi.

Mais quand je regarde ma petite dernière, et quand je songe aux trois autres (surtout ma première!), je ne peux m’empêcher de penser que la littérature parentale a omis de nous livrer un autre secret de la petite enfance.

Hier, excédée, j’ai publié ce statut Facebook : « Pas de Terrible Two chez nous. Mais un genre de Tab*** de 3 qui me donne envie de... »

Ne me croyez pas mal engueulée. Vous pouvez remplacer les étoiles par ce que vous voulez. C’est un petit jeu… pour se détendre. Tableau, tabloïd, tablier, taboulé… Amusez-vous quand vous irez prendre l’air sur la galerie!

Rassurez-moi! Dites-moi que je ne suis pas la seule à trouver le 3 ans plus difficile que le 2 ou le 4. Que ce Tab*** de 3 n’est pas une invention de ma progéniture pour me déstabiliser! Si c’est le cas, je vais dire à mon ainée de breveter son invention, car c’est sûrement elle qui a ensuite coaché sa fratrie, transmettant ainsi la tradition. (Que je vais transmettre à mes éventuels petits-enfants. La vengeance est douce au cœur de la maman… En fait, même pas…)

Comme j’ai eu des enfants précoces en presque tout, je trouvais bizarre de trouver le 3 ans plus dur que le 2. Longtemps, je me suis dit que mes chers amours avaient seulement pris leur temps. En fait, plus j’y songe, plus je me dis qu’ils ont été aussi précoces… Le Tab*** de 3 ressemble en fait à un F*** Four arrivé à l’avance – sans qu’on l’ait commandé-.

Deux ans, honnêtement je n’ai pas trop souffert. Bien sûr, il y avait les « NON! » Ces derniers me faisaient plus rire qu’autre chose, en fait. À mon ainée, j’avais le temps, la patience et la foi en mes cours de psycho.  Au second, les « non » étaient tellement plus soft qu’avec sa sœur… du bonbon! Aux deux autres, je n’avais plus le temps de m’en préoccuper, je présume! (Et étant devenue mère d’ados, c’était de la petite bière le 2 ans, finalement…)

Mais 3 ans, c’est une espèce de frontière en zone de guerre à traverser pour moi. Je me suis souvent dit que c’était juste parce que j’avais moins le tour avec les enfants de cet âge. Les miens, comme ceux des autres… D’ailleurs, si jamais vous désirez que je garde vos enfants, demandez-le-moi avant ou après 3 ans. Ou mentez-moi comme il faut!

J’attends encore que vous me rassuriez. Est-ce moi qui ai un vice de fabrication de la fibre maternelle? Un calendrier interne qui fait que lorsqu’un enfant approche du 3 ans, je perds mes compétences, ma zénitude et un peu de mon humour?

Sérieusement, quand un guerrero de 3 ans, trrrrrrès capable de comprendre ce qu’on attend de lui, se plante devant moi avec son regard de « Tu m’auras pas la grande », j’ai envie de jeter l’éponge ou de « boquer » dans mon coin autant que lui. J’ai peut-être 3 ans d’âge mental, finalement… Mais soyons adultes. Que dit le Net au sujet de la personnalité d’un enfant de 3 ans?

« Cette période aboutit à la découverte de la réalité extérieure et la différenciation du “moi” se traduit vers 3 ans par une crise d'indépendance. L'enfant fait le contraire de ce qu'on lui demande, hurle quand on le contredit, veut s'habiller et manger seul : l'enfant prend conscience de son individualité. La crise de 3 ans et ses avatars est l’un des sujets favoris des spécialistes de l'enfance.* » Dr Lyonel Rossant, Dr Jacqueline Rossant-Lumbroso.

(*Pourquoi je n’ai jamais lu d’article là-dessus si c’est leur sujet favori?)

Est-ce parce que les petits Québécois sont en avance sur l’Europe? Ces docteurs viennent de décrire mes enfants à 2 ans, pas à 3. Qu’ils s’habillent et mangent seuls, je m’en contrefiche… Ah mais attendez, il reste le « hurle quand on le contredit »! Il y a un peu de ça dans ma maison actuellement (pas juste avec l’ado!).Maélie a beaucoup de voix (comme fille aînée!). Mais elle est surtout tenace (comme son frère!). Par contre, les hurlements ne sont pas nécessairement provoqués parce qu’on la contredit…

« Veux du jus!- Veux du jus!- Veux du jus!- Veux du jus!- Veux du jus! » Veux du jus!-

« Y’a pus de papier- Y’a pus de papier- Y’a pus de papier- Y’a pus de papier »(de toilette)

« Diego!- Diego!- Diego!- Diego!- Diego! »(Ou Waybuloo/Peppa etc!)

« Ordi-ateur de papa! iPad de maman! »

« Maman!- Maman!- Maman!- Maman!- Maman!- Maman!- Maman!- Maman!- Maman! »

Je vous jure, j’ai remercié presque à genoux notre rédactrice magazine quand elle m’a téléphoné l’autre jour. Ça me donnait une raison pour laisser fillette hurler sous la table de la salle à manger et m’enfermer cinq délicieuses minutes dans mon bureau pour parler à un adulte…

Revenons à nos moutons. Je ne trouve rien sur Internet qui traite des excuses bidons, du déni, des mensonges éhontés présents dans mon Tab*** de 3.

« C’est pas mouaaaaa! » (C’est ma sœur, le chat, le chien, le voisin) (L’autre jour, elle m’affirmait que c’était Lou Ann qui avait fait pipi dans SON pantalon…)

« J’ai pas fait exprès! » (Même si on l’a vue, de nos yeux vue!)

« J’ai pas vu! J’ai pas pensé! J’ai oublié! »

« J’ai pas faim! Déjà mangé moi! J’aime pu ça moi! »

« T’as pas le droooit! » + « J’AI le droit! »

« C’est pas dwole! » (drôle)  Ben justement fillette, une chance que tout ce que tu nous cris nous fait rire un peu, sinon on aurait déserté la maison!

Mais il n’y a pas que des cris, dans le Tab*** de 3! Il y a ce regard… Du genre « Cause toujours, microbe! » Ce talent, pour la surdité passagère, pour passer devant nous sans nous voir.

Est-ce à cause des contes de fées? Un enfant de 3 ans, ce n’est pas un prince ou une princesse, c’est un roi ou une reine. En tout cas,  moi j’ai eu des dictateurs.  Des dictatrices, en fait, car fiston était d’un autre genre, plus subtil mais non moins usant.

Bref, comme je disais, c’est peut-être moi le problème.  J’ai tendance à me le dire, quand comme aujourd’hui, fillette est à la garderie (où elle est suuuuuuper sage, évidemment!) Mais problème ou pas, ça épice le quotidien, un Tab*** de 3.
C’est juste que j’ai tendance à mieux en apprécier la saveur quand la Reine est en déplacement sans moi…

Elle aura 3 ans le 20 mai.  Dans un an, j’espère avoir survécu à ma quatrième guerre mondiale et venir en rire avec vous. Et vous dire :

« C’est pas si pire, 3 ans! »