PUBLICITÉ

Qu'est-ce que la musicothérapie?

Croissance bébé et enfant image article
Présenté par

«La musicothérapie est un mode d’intervention qui utilise les divers aspects de la musique afin de maintenir ou d’améliorer la santé physique ou psychique de l’individu. Elle résulte de l’interaction entre le client, la musique et le musicothérapeute.» (Association québécoise de musicothérapie).

La musicothérapie s’adresse entre autres aux personnes ayant une déficience physique, intellectuelle ou psychique, un trouble du développement et/ou de l’apprentissage et/ou une difficulté au niveau de la communication. Elle fait appel à la sensibilité et à la créativité de l’individu. S’appuyant sur le non-verbal, elle offre des modalités d’expression différentes permettant ainsi d’atteindre les individus difficilement rejoignables par la parole. La musicothérapie favorise l’interaction, l’expression de soi, la communication et la croissance personnelle. Elle s’adapte à tous quel que soit son âge, sa culture ainsi que ses préférences musicales.

Qui est le musicothérapeute?

Le musicothérapeute est diplômé d’un programme de formation universitaire reconnu en musicothérapie comprenant des cours de musique, de musicothérapie, de psychologie et de neurobiologie. Il doit également être accrédité ou en voie de l’être par l’Association canadienne de musicothérapie.

Des enfants aux prises avec des difficultés tel que des troubles de langage, une déficience intellectuelle ou de l’autisme, doivent faire face à de grands défis, ce qui parfois peut s’avérer difficile et décourageant pour eux. Leur estime de soi peut parfois être atteinte. À cet effet, Despina Papayiannis, musicothérapeute à l’école de musique Le petit violon rouge, considère que la musicothérapie favorise beaucoup la confiance en soi.

La musicothérapie et les troubles de langages

Durant les séances, le musicothérapeuthe aide l’enfant à développer plusieurs habilités requises pour favoriser les capacités langagières, autant sur le plan expressif que réceptif. Parmi ces objectifs, l’enfant pourra augmenter ses habilités de discrimination et de mémoire auditive; par exemple, il sera capable de reconnaître et ensuite reproduire une séquence de sons. D’autres objectifs pourraient être au niveau de l’articulation, du débit vocale (rythme de la parole), de la respiration, de la relaxation, de l’intonation de la voix, de la capacité d’écoute et de l’attention.

La musicothérapie et les enfants ayant une déficience intellectuelle

Les objectifs rencontrés généralement chez les enfants ayant une déficience intellectuelle sont d’ordre socio-affectif, de la concentration, de la motricité fine et globale et du langage expressif. Les enfants améliorent leur communication et le langage peut être développé par l’apprentissage de chansons significatives à l’enfant. Madame Papayiannis croient beaucoup aux vertus des séances de groupe qui permettent aux enfants d’apprendre parallèlement les attitudes sociales à adopter par le biais d’activités musicales thérapeutiques: «Les enfants sont incités à être patients et apprennent à attendre leur tour, à écouter le jeu instrumental de l’autre et à faire ses demandes avec les mots appropriés.» Ils apprennent également à exprimer leurs émotions et à les jouer instrumentalement, ajoute-t-elle. Les enfants ayant une déficience intellectuelle sont très sensibles à la musique. La musicothérapie est pour eux une période ou ils ont l’occasion se s’exprimer, de se valoriser et de communiquer.

La musicothérapie et l’autisme

On rencontre souvent chez l’enfant autiste des troubles langagiers tant sur le plan réceptif qu’expressif, à différents niveaux selon chaque enfant. En effet, ce dernier entend les phrases par séquences et éprouve donc une difficulté à donner un sens au discours. Il a également de la difficulté à comprendre l’abstrait tant par le langage que par des jeux symboliques ou imaginaires. Despina Papayiannis observe que la musique est, pour ces enfants, une excellente façon de s’exprimer, de communiquer et de se valoriser. «La musique fait travailler les deux hémisphères du cerveau, ce qui amène l’enfant autiste à créer des liens. On travaille la motricité par la manipulation d’instruments et le mouvement. Le langage quant à lui est favorisé par l’apprentissage de chansons simples. L’enfant qui n’est pas capable d’exprimer ses émotions verbalement pourra le faire sur les instruments de musique», conclut-elle.

Outil à la thérapie

Le musicothérapeute a recours à plusieurs outils de travail tels que le bilan préliminaire, le dépistage, le plan d’intervention, les notes d’évolution et les rapports. Il cible des objectifs spécifiques à chaque enfant en fonction de ses besoins et les travaille de différentes façons. Il peut s’agir d’activités musicales structurées à but thérapeutiques, d’improvisation thérapeutique vocale et instrumentale, de chant, création de chanson, écoute active, etc. Le musicothérapeute structure la séance en fonction des besoins de l’enfant et assiste ce dernier dans chaque activité. Une relation privilégiée s’installe alors entre l’enfant et le musicothérapeute puisqu’il communique par un langage compris par les deux, la musique.

Comment avoir accès au service de musicothérapie?

Les services de musicothérapie sont de plus en plus offerts dans les écoles spécialisées, les hôpitaux, les centres de stimulation et les cliniques privées. Néanmoins, vous pouvez toujours communiquer avec l’association québécoise de musicothérapie pour savoir où sont offert les services de musicothérapie dans votre région.

École de musique Le petit violon rouge inc.,155, Montée des Bouleaux, suite 101, Delson. Téléphone: (450)638-6555