PUBLICITÉ

Bébé « deux » s’en vient

Parents et relations familiales 0-24 MOIS image article
Présenté par

Votre premier enfant a un, deux, trois ans... et vous attendez votre deuxième. Félicitations! Vous êtes préoccupé par la réaction du premier? Voici quelques pistes qui pourraient vous aider.

Avant tout: annoncer l’arrivée du nouveau bébé.

Il est préférable d’attendre que la première échographie ait eu lieu pour s’assurer que tout se déroule bien. Et puis, la décision de faire l'Annonce tout de suite ou d'attendre encore un peu dépend, en grande partie, de l’âge du premier.Il ne faut pas oublier que chez un enfant, de longs mois d'attente peuvent paraître une éternité.

Les mots utilisés seront simples et transmettront à l’enfant tout le bonheur que représente la venue d'un petit frère ou d'une petite sœur. On peut impliquer l'enfant dans les préparatifs (ceux de la chambre, par exemple), tout comme on peut profiter de moments «juste avec lui» pour lire, jouer ou faire toute autre activité sans même qu'il soit fait mention du bébé à venir. En fait, on l'assure de la place unique qu'il occupe, sans pour autant le tenir à l'écart de ce qui s'en vient.

Bébé « deux » est enfin là!

Vous avez choisi avec l’aîné un cadeau de bienvenue pour bébé? Un cadeau pour le grand frère ou la grande sœur serait également apprécié. Ainsi, le premier contact entre les enfants se fera dans l'intimité.

Régression et jalousie peuvent surgir chez l'ainé, qui a besoin d'être rassuré sur l'amour qu'on lui porte. Que ce soit un retour au biberon, le pipi au lit, l'enchaînement de caprices, ces signes résultent d'une réaction normale dans le processus d’adaptation à un nouveau bébé et devraient disparaître tout naturellement.

Par contre, si des comportements agressifs envers le bébé surgissaient, il faudrait mentionner qu'il s'agit là d'agissements qui ne sont pas acceptables et orienter l'enfant vers les comportements souhaités. Si l'enfant est trop petit pour verbaliser ce qu’il ressent, faites-le à sa place en lui disant, par exemple : « Il prend de la place, ce bébé, ce n’est pas facile pour toi, je te comprends ».

On peut aussi lui donner quelques petites responsabilités à sa portée, comme aller chercher une couche, prévenir quand bébé pleure, choisir ses vêtements... Sortir une boîte de jouets spéciaux réservée uniquement au moment des boires du bébé est une bonne idée, toute simple. Les premières semaines avec bébé sont tellement prenantes! Malgré cela, il faut garder présentes les mêmes routines et passer, autant que possible, du temps seul avec l’aîné. Cela lui fera sentir toute l’importance qu’il revêt à vos yeux.

L’arrivée d’un second enfant remue toute la famille. L'ainé demeurera susceptible de se sentir menacé aussi longtemps qu'il n’aura pas perçu les avantages d’occuper cette position d’aîné.

Sa réaction dépendra en grande partie de l’état d’esprit de ses parents. Être convaincu que la venue d'un petit frère ou d'une petite sœur est un cadeau pour l'ainé, apparaît comme la façon la plus sereine de préparer celui-ci à accueillir le nouveau bébé. Rassurez-le sur la place unique qu’il occupe et sur la continuité de votre amour. Soyez compréhensif et patient…

Groupe Les Relevailles