PUBLICITÉ

Est-ce de la jalousie ?

Parents et relations familiales 0-24 MOIS image article

Question :

Bonjour, je viens tout juste d'avoir mon deuxième enfant. Il a un mois seulement. Ma première avait seulement 16 mois lors de sa naissance. Nous vivons aussi avec les deux premières filles de mon conjoint, qui ont 15 et 18 ans. Jusqu'à maintenant, tout allait bien. On ne remarquait aucune différence dans le comportement de ma fille de 16 mois. On se disait que son bas âge devait jouer pour nous de ce côté là. 

Depuis quelques jours toutefois, elle ne veut plus rien faire avec ses deux grandes sœurs. Pas moyen que ce soit l'une d'entre elles qui lui donne à manger, son bain ou autre, elle ne veut rien savoir. C'est seulement papa ou maman. Cela dit, avec son petit frère, aucun changement n'est présent si ce n'est qu'elle souhaite se faire prendre quand j'allaite.

Croyez-vous que la réaction de ma fille de 17 mois maintenant vis-à-vis de ses sœurs soit une réaction à l'arrivée du bébé? Aucun autre changement, du moins apparent, est survenu dans notre vie familiale.

Comment doit-on réagir quand elle dit non pour tout à ses sœurs? Être fâchés? Indifférents? On croit pour l'instant que le fait d'être fâchés ne soit pas la solution, mais ne savons pas exactement comment réagir.

Merci de votre aide!

Catherine

 

Réponse :

Bonjour Catherine,

Pour vous répondre, j’ai fait appelle à Mélanie Dugas, coach familial, conférencière et fondatrice de GranDire. Bonne lecture! :)

 

Bonjour Catherine, 

Tout d’abord, félicitations pour votre petit trésor!  L’arrivée d’un deuxième enfant dans la famille vient avec son lot de bonheur et de changements. Le premier enfant peut être très content d’avoir un petit frère ou une petite sœur. Toutefois, ça demande un ajustement.

L’âge et le tempérament de votre fille sont des facteurs qui influencent son comportement. Ainsi, chaque enfant réagit différemment à l’arrivée d’un nouvel enfant.  Elle ne semble pas démontrer de signe d’agressivité envers son petit frère et c’est très bien!  Qu’elle ait envie de se coller sur vous pendant que vous allaitez est normal et c’est bien si vous êtes en mesure de profiter de ce moment avec elle aussi. 

Vous me demandez si sa réaction envers ses grandes sœurs est liée à la venue de son frère.  Je serais tentée de vous répondre oui, mais encore faudrait-il avoir un peu de précision sur la qualité de sa relation avec elles avant l’arrivée de votre garçon.  Avait-elle du plaisir à jouer avec ses sœurs? Acceptait-elle de recevoir des soins de leur part, tel que manger ou prendre son bain?  Lorsque vous étiez présente, votre fille réclamait votre attention ou était-elle attentive à ses sœurs? 

Avec ce que vous avez écrit,  je comprends que l’attitude de votre fille semble différente. Même si elle est contente d’être à son tour une « grande sœur », il est normal qu’elle réagisse.  Et dans son cas, ses réactions seraient dirigées envers ses sœurs plutôt que son frère. 

À 16 mois, il est normal qu’elle ne saisisse pas l’ampleur d’un tel changement.  Ce qu’elle voit par contre, c’est que ce petit être prend une place qui lui était réservée auparavant.  Elle doit maintenant partager l’attention de ses parents.  Elle accepte de le faire, mais elle ne veut pas perdre le temps qui lui appartient. C’est peut-être pour cette raison qu’elle veut que ce soit ses parents qui lui accordent ses soins et non pas ses sœurs. 

Vous avez raison de ne pas vous fâcher contre elle.  Cette réaction risquerait de faire l’inverse de ce que vous souhaitez.  Il faut plutôt lui donner le goût d’être à nouveau en relation avec ses sœurs. 

Dans un premier temps, je vous encourage à créer des moments dans la journée seule avec votre fille.  Elle aura un temps privilégié avec maman et un autre temps avec papa.  Parfois, ce sera les deux, ensemble!  L’important est qu’elle puisse avoir du temps pour elle, sans vous partager avec les autres. Dîtes-lui à quel point elle est précieuse pour vous et que vous l’aimez.  Vous pouvez aussi lui dire qu’elle ne perd pas sa place : elle est, et sera toujours, votre petite cocotte. 

Dans un deuxième temps, essayez d’intégrer ses sœurs dans des moments agréables.  Si elle aime aller au parc, alors tout le monde y va!  Trouvez un jeu qu’elle aime et impliquez ses sœurs.  Par exemple, vous pouvez jouer à l’attraper et la chatouiller.  Une fois vous courez après elle, la fois suivante vous le faîte avec sa grande sœur.  Puis, c’est au tour de la grande sœur de vous attraper avec votre fille.  Si elle refuse, n’insistez pas.  Vos belles-filles peuvent s’impliquer.  Si vous avez du plaisir avec les plus grandes, votre fille cherchera à avoir du plaisir aussi.  À l’heure du bain, vous pourriez le lui donner pour le moment.  Toutefois une de ses sœurs peut être présente et parler avec vous et votre fille pendant que vous vous occupez de la laver.  Il s’agit de les intégrer doucement sans les imposer. 

Si vous avez besoin de leur aide et que vous ne pouvez vous occuper de votre petite, ne la chicanez pas.  Restez calme, même si elle pleure et refuse.  Votre attitude calme démontrera à votre fillette que vous avez confiance en sa grande sœur et qu’elle saura s’en occuper.  Par exemple, si vous demandez à l’une de vos belles-filles de lui mettre son pyjama, ne vous fâchez pas si votre fillette pleure et/ou refuse.  Laissez votre belle-fille lui mettre son pyjama et une fois terminé, dites-lui que vous êtes contente!  « Merci ma chouette d’avoir mis ton pyjama avec ta sœur! Je suis vraiment contente! » 

Finalement, accordez-vous du temps!  L’arrivée de votre coco est arrivé il y a seulement un mois et votre fillette manifeste ces comportements depuis peu.  Je comprends votre inquiétude.  Soyez calme lorsque vous intervenez, sans pour autant céder.  Et surtout, n’oubliez pas de nourrir son besoin d’amour et d’attention. Vous pouvez également faire appel à un coach familial de votre région.

Mélanie Dugas
Coach familial
Fondatrice de GranDire
www.grandire.com - 514-377-5759 - melanie.dugas@grandire.com
Membre du Réseau Nanny secours

 

Voici quelques références pertinentes supplémentaires :

 

Hélène Fagnan
Coach familial
Fondatrice de Nanny secours
www.nannysecours.com