PUBLICITÉ

Pas papa!

Parents et relations familiales 0-24 MOIS image article

Question

Bonjour,

J'ai un problème avec ma fille de 22mois. Depuis déjà quelques mois, elle ne veut plus aller voir papa pour lui dire bonne journée ou bonne nuit. Aussitôt qu'il essaye de lui faire un câlin ou un bisou, elle se met à crier et/ou pleurer. Jamais elle ne me fait ça à moi...

Je me rends compte que ça fait de la peine à son père. Je sais que papa n'est pas très présent même quand il est à la maison et que lorsqu’il lui parle, c’est souvent pour la chicaner et que lorsque c’est elle qui veut le voir pour lui parler ou jouer, elle le dérange.

Je ne sais pas si le fait que mon conjoint ait une autre fille qui vient une fois par 15 jours a un impact sur ma fille autre que de prendre parfois ses mauvais comportements. La petite a 3 ans et demi, c’est la petite princesse et elle a droit de faire ce qu'elle veut à moins que j'intervienne.

Est-ce que mon conjoint a pu lui faire quelque chose pendant mon absence pour qu'elle devienne ainsi envers lui...

Merci d'avance!

Katherine L.

 

Réponse

Bonjour,


Souvent, les comportements de notre enfant sont le résultat de la configuration de plusieurs éléments. De façon générale, un enfant s'attache plus aux personnes qui promulguent soins, sécurité et amour. C'est pourquoi si vous êtes cette personne pour votre fille, elle puisse réagir ainsi.

Par ailleurs, elle est au tout début de ce que l'on appelle la construction de son identité. Ainsi, en tant que femme pour vous et fille pour sa demi-soeur, elle vous prend comme modèle privilégié et "rejette" les figures qui ne correspondent pas à son genre (fille en l'occurrence). Ce qui veut dire qu'elle peut reproduire "les bons" comme les "mauvais" comportements qu'elle voit.

Considérant son âge, elle n'est pas encore en mesure de faire la différence entre le bien et le mal. C'est à l'adulte de lui expliquer. Par ailleurs, la rivalité fait partie des évènements normaux de la vie d'un enfant. Mais là encore, c'est à l'adulte d'expliquer et de rassurer l'enfant par rapport à cette rivalité.

Malgré tous ces éléments, l'un des plus importants dans le développement d'un enfant est la cohérence éducative entre les parents. Cela ne veut pas dire que vous devez faire les mêmes choses que votre conjoint, mais que l'un et l'autre soyez d'accord sur les décisions éducatives. Quant à la crainte que vous formuliez en fin de question, ainsi que toutes les inquiétudes que vous soulevez, je vous invite à en faire part à votre conjoint. Ainsi vous l'impliqueriez plus dans la vie de votre fille. Ce qui lui démontrerait que son père est tout aussi important que sa mère.

Bonne continuation

Céline Castillo

Psychologue

 

Pour poser une questions à notre experte: experts@yoopa.ca

Pour communiquer avec Céline Castillo directement pour un rendez-vous : 514-999-5893 ou en visitant le www.psychomontreal.com.