PUBLICITÉ

Quand papa est « traumatisé » par l’allaitement ou l’accouchement

Message d'erreur

  • Warning: include_once(./sites/all/modules/fast_404/fast_404.inc) [function.include-once]: failed to open stream: No such file or directory in include_once() (line 668 of /var/www/yoopa/yoopa_drupal-tags/tag-global-20180719-1056.1532013116/public/sites/yoopa.ca/settings.php).
  • Warning: include_once() [function.include]: Failed opening './sites/all/modules/fast_404/fast_404.inc' for inclusion (include_path='.:/usr/share/php') in include_once() (line 668 of /var/www/yoopa/yoopa_drupal-tags/tag-global-20180719-1056.1532013116/public/sites/yoopa.ca/settings.php).
Psychologie 0-24 MOIS image article
Le mois dernier, j’ai vu passer ce texte sur la page de Nanny Secours. Un papa y explique qu’il ne conçoit pas que les femmes allaitent encore au 21e siècle. Pour lui, cela crée une inégalité entre la femme et l’homme. Et il soulève un point de vue qu’encore bien des hommes (et certaines femmes) partagent : « Pour moi, la poitrine représente la sensualité, la sexualité. Ce n’est pas quelque chose qui appartient à ma fille ».
 
Certains diront que le texte date de 2012 et que les mentalités ont changées. Mais 2012, ce n’est pas 1952.  Et selon mes brèves recherches sur le sujet, l’allaitement dérange encore certains papas.  
 
Il y en a qui sont persuadés que l’allaitement maternel  brimerait leur vie sexuelle, déformerait les seins de leur partenaire,  ou qui sont mal à l’aise à l’idée que la tétée se donne devant des gens.  (Vous trouverez ces « contre » ici.)
 
Finalement, il y a cette histoire d’implication parentale à parts égales, qui pour plusieurs, ne passent que par un « temps de biberon » similaire. Pourtant, personne ne s’insurge si papa donne plus de bains que maman ou vice-versa, il me semble. Du temps de qualité avec bébé, ça peut passer par autre chose que le biberon.  Et papa peut apporter bébé au lit, discuter avec maman pendant la tétée…
 
Bref, je ne fais pas ici le procès de ceux et celles qui ne veulent pas que bébé soit allaité au sein. J’ai toujours été pro choix et j’ai fait des choix différents selon mes bébés et situations du moment. Je mentionnerai seulement que ce n’est pas parce que maman n’allaite pas que papa est nécessairement plus impliqué, selon moi…
 
 
Cette histoire de papa qui ne comprend pas l’allaitement m’a fait bifurquer vers une autre réflexion : la présence du père à l’accouchement.
 
Certains psychologues affirment qu’il ne faut pas demander au père d’assister à la naissance. C’est « contre-nature », paraît-il…
 
Selon Michel Odent, au moins 90% des hommes seront perturbés (à différents degrés cependant) par l’accouchement de leur femme. Voir une tête sortir d’un vagin, une épisiotomie, du sang…  
 
(Moi je me dis que si vous avez peur de ça monsieur, concentrez-vous sur le visage de votre femme au lieu de son entre-jambes. Quoiqu’il risque de se déformer aussi…)
Paraît que ça peut scraper une vie sexuelle, pousser monsieur à se séparer ou à s’évader dans les jeux vidéo, à la taverne et même dans la schizophrénie! Sans compter les risques de dépression post-natale pour papa…

OK. Je veux bien comprendre que l’expérience soit difficile pour certains. Ne serait-ce que parce qu’ils voient leur compagne souffrir.  Mais, on le dit souvent, on fait un bébé à deux et si madame n’a pas la possibilité de s’en sauver,  pourquoi  monsieur ne demeurerait-il pas solidaire?
 
J’aime bien ce qui est écrit dans cet article, au point 3 :
 
Rappelons que la femme ne peut pas se défiler le jour de l’accouchement, (…) et que refuser de vivre ces moments difficiles (…) à ses côtés sous ce prétexte est un symbole fort: par la suite, comme l’indiquent toutes les statistiques, ce sont majoritairement les hommes qui se défileront au moment des rendez-vous médicaux, des inscriptions en crèche, de toutes les formalités ou épreuves qui se présenteront.
 
 
J’aimerais bien lire des papas à ce sujet. Exprimez-vous messieurs! (Les mamans, vous pouvez aussi, évidemment!)