PUBLICITÉ

6 trucs pour enfants anxieux

Santé et bien-être image article
Il est toujours mieux de prévenir l’anxiété des enfants et de savoir comment réagir si on observe que notre enfant est submergé par une peur, une angoisse ou un stress. On vous suggère 6 trucs pour aider les enfants anxieux.
 
Trouver la cause
L’anxiété peut être une réaction à certaines peurs ou encore à certaines situations passagères de la vie. Les périodes qui nécessitent une adaptation (rentrée scolaire, séparation des parents, arrivée d’un nouveau bébé, maladie, etc.) peuvent rendre nos enfants anxieux. « Mettre le doigt sur le bobo » nous permet, comme parents, de trouver des pistes pour agir afin de calmer la source de stress.
      
L’aider à exprimer son trouble intérieur
Il n’est pas simple de mettre des mots sur ce qui nous trouble. C’est encore plus difficile pour l’enfant. Il y a tout un vocabulaire qui aide à préciser ce qu’il ressent et on lui fait découvrir. « On dirait que… » ou « Je me sens comme si… » apportent une idée de comparaison qui peut l’aider à exprimer ce qui se passe en lui. « J’ai peur », « Je suis stressé », « Je pense à… », « J’ai le goût de pleurer… », etc. On l’aide à trouver les mots pour dire ce qui se passe en lui et quelles sont les manifestations de son angoisse. Plus on en parle, plus on se libère.
 
Lui rappeler que c’est normal
Un enfant anxieux peut aussi craindre de ne pas être « normal ». Il croit, à tort, qu’il est seul à vivre ainsi. Sans lui transmettre nos propres angoisses, on lui confie qu’il nous arrive à l’occasion de nous sentir anxieux ou stressés. Si on vit un moment stressant en famille (maladie d’un proche, par exemple), on n’hésite pas à lui dire que nous aussi cette situation nous affecte. On essaie de trouver ensemble des moyens pour les détendre.
 
Féliciter chaque petit pas
Pour chaque peur franchie (parler devant la classe, le stress d’une compétition sportive, etc.), on félicite notre enfant. Cette habitude renforce son estime de lui et lui donne confiance pour les prochaines fois. 
 
Mettre en place des stratégies de détente
Est-ce que notre maison est un lieu favorisant la détente ou est-elle source de stress? On essaie de recréer le plus souvent possible une ambiance plus calme : fermer la radio ou la télé, tamiser les lumières, favoriser les jeux calmes ou le yoga, lire en famille, etc.   On essaie de rendre le climat à la maison le plus sain possible.
 
Bouger pour chasser l’anxiété
Certains enfants ont besoin d’évacuer leur trop-plein émotionnel et faire de l’exercice est tout indiqué pour eux. On peut aussi aider un enfant anxieux qui a de la difficulté à s’endormir en prenant une marche après le souper. Une bonne habitude pour tous!