PUBLICITÉ

Donner la vie à tout prix

Grossesse image article

Donner la vie à tout prix

Quand on vit avec la fibrose kystique, on se félicite de pouvoir rester en vie. Mais pour Geneviève Gervais, ce n'était pas assez. Il lui fallait aussi... donner la vie.

Contre l'avis des médecins qui craignent pour sa vie, elle a décidé, il y a près de cinq ans d'avoir un enfant. Elle avait alors 22 ans et des poumons qui ne fonctionnaient qu'à moitié.

Sachant que sa condition ne pouvait qu'empirer, elle a alors convaincu son conjoint de l'époque de tenter le tout pour le tout afin de réaliser son rêve d'avoir un enfant.

«J'ai dit à mon ex-conjoint : c'est maintenant ou jamais si on veut avoir un enfant, parce que ma santé n'ira jamais mieux. Ç'a été beaucoup de discussions. Mais c'était une décision qui était très réfléchie, en sachant qu'à cause de ma santé, je pouvais la laisser là aussi», se souvient la jeune femme de Rosemère, aujourd'hui âgée de 26 ans.

Entêtée, aux dires de ses parents, Geneviève a attendu d'être enceinte avant d'en aviser ses médecins.

Inquiétudes

«Quand je leur ai dit, la réaction n'a pas été très très bonne. Ils m'ont demandé si j'étais certaine de mon choix. On s'entend que pour tout le monde, un enfant, c'est beaucoup d'énergie, mais dans notre cas, comme on n'en a déjà pas beaucoup, c'est encore plus difficile. Puis plus le bébé grossit, ça peut écraser les poumons, c'est difficile pour nous de respirer, de bouger, il y a plus de risques d'infection... Alors, eux, quand ils m'ont vue arriver, ils se sont dit : »Mon dieu, dans quoi tu t'em-barques?« »

Les médecins avaient une bonne raison de s'inquiéter pour la santé de leur patiente.

«J'ai compris par la suite pourquoi : c'est que, en même temps que moi, une autre femme de mon âge avec un état de santé vraiment semblable au mien ne s'en est pas sortie. Elle a eu son bébé, mais elle est décédée à la suite de son accouchement.»

Heureusement, dans son cas, tout s'est bien passé et la petite Léanne est née sans problème.

page 2 | Une greffe bipulmonaire réussie