PUBLICITÉ

Maman est en panne!

Grossesse image article

Que se passe-t-il quand maman ne peut plus fonctionner? Quand le pilier de la famille ne peut plus se tenir debout? Que devient la maisonnée quand maman est en panne?

La semaine dernière, je me suis retrouvée coucher avec un mal de dos qui m'empêchait de bouger... Enceinte de 7 mois, je me suis littéralement retrouvée sur le carreau, incapable de prendre ma fille de 14 mois (qui ne marche pas encore) dans mes bras.

Vous est-il déjà arrivé d'avoir une de ces grippes d'homme, une vilaine gastro ou encore une entorse quelconque qui vous cloue au lit pendant plus de 24 heures? Parce que c'est tout ce que ça prend, 24 petites heures pour que ce soit le bordel dans la maison.

Maman est au lit, rien ne va plus! Qui va faire les lunchs? Les vêtements commencent à s'empiler dans la corbeille à linge, et les repas? J'oubliais les devoirs et le transport des enfants aux différentes activités parascolaires... Quand maman ne répond plus au numéro que vous avez composé, la maisonnée est en panne et vite. Il faut faire le 911 ou est-ce le 411 ou bien 511? Bref, c'est quoi le plan B?

Dans mon cas, j'ai appelé au secours et à la rescousse ma mère qui habite Québec. Bien sûr, je suis chanceuse, elle est arrivée en moins de deux et a repris le contrôle de la maison. Mais quand maman ne peut pas ou n'est pas disponible, que fait-on?

Au bureau, quand on s'absente, quelqu'un peut prendre les dossiers urgents et les autres dossiers peuvent attendre notre retour. Tout dépendant des emplois, certains employeurs paient des journées de maladie. Imaginez, vous êtes au lit, malade et vous êtes payée! Une maman ne peut se payer ce luxe. Pour une maman, il n'y a aucun collègue de bureau pour assurer la relève en cas de maladie. De plus, tous les dossiers sont URGENTS! Rien ne peut attendre, en tout cas pas plus que quelques heures. Les repas reviennent trois fois par jour, le short de soccer et le maillot de danse doivent être propres pour le cours. Les devoirs doivent se faire et la petite ne commencera pas à marcher simplement parce que vous avez mal au dos et que vous ne pouvez plus la porter!

Ça, c'est sans parler du sentiment de culpabilité énorme qui vient avec le fait de ne pas pouvoir faire ce qu'on a à faire! Être immobile, selon moi, est le sentiment le plus désagréable que je connaisse. Je me sens tellement dépourvue et inutile. Ma mère est là pour prendre en charge les «dossiers» urgents, je suis quand même incapable de rester au lit et de me reposer comme me l'a prescrit mon médecin. Surtout si je veux me rendre à 38 semaines d'incubation... Dans ces moments là, j'ai une pensée pour les femmes qui sont alitées pendant presque la totalité de leur grossesse. Mesdames, je vous lève mon chapeau! Une grossesse quand ça se passe bien, c'est merveilleux, mais quand il y a des complications, ça peut vite devenir un cauchemar!

On devrait partir une banque de mamans, comme ça, quand un pépin survient, on aurait recours à un réseau de «remplaçantes» qui prendraient la relève et veilleraient au grain le temps de se remettre sur pied. Je pense que ça revient à dire combien c'est important et essentiel de bien s'entourer quand on a des enfants. Un bon voisinage, de bonnes amies, un conjoint sur qui on peut compter. Évidemment, il ne faut pas attendre d'être à l'agonie pour demander de l'aide. Alléger ses tâches peut parfois nous aider à nous remettre sur pieds beaucoup plus rapidement que si on joue à la superwoman! C'est une fille qui se prend parfois un peu trop pour une «superwoman» qui vous le dit...

Conseil d'amie : c'est jamais payant de jouer à ce jeu là! Ok! Ok! je crois que j'ai compris le message!